SURVIVALISME

Home/SURVIVALISME

l’E.D.C

By |16 avril 2017|

L’EDC ou Every Day Carry est simplement l’ensemble des objets que vous emportez chaque jour avec vous.

Fidèle à mon principe d’adapter les articles au plus grand nombre et surtout au citoyen Lambda, je ne vous parlerai pas ici des versions dans un sac à porter en bandoulière. C’est à mon sens un doublon du BoB en plus petit et on ne peut pas porter ça aisément TOUS les jours. Ici je vous parlerai de ce que vous pouvez mettre dans vos poches, de façon invisible, pratique et utilisable au quotidien.

L’EDC ici présenté est l’ensemble des objets et matériels que vous emportez avec vous tous les jours, pour vous aider dans les tâches journalières MAIS aussi, en cas de rupture de normalité, pour pouvoir vous permettre de rallier votre domicile pour y récupérer votre BOB, retrouver vos proches et préparer votre exfiltration.

Ca ne doit pas être un amoncellement de conneries inutiles que vous trimballez dans vos poches. Ce doit être le fruit d’une mûre réflexion, axé sur vos besoins personnels, vos goûts, votre âge, votre sexe et votre activité. Essayez des objets, voyez leur utilité. C’est arrivé à tout le monde d’acheter quelque chose, convaincu que ça va nous servir et le laisser dans un tiroir quelques mois plus tard, tellement il brille par son inutilité finale …

Une fois de plus, c’est une liste “bateau” et c’est surtout la mienne, celle que je me suis fait avec le temps et l’expérience. Je ne vous dis pas de faire exactement la même, mais surtout de faire LA VOTRE !

N’oubliez pas qu’il est presque plus important qu’un BoB. Là où un BoB est conçu en cas d’hypothétique dégradation de votre environnement,l’EDC vous servira dès le lendemain de sa conception.

  • Le portable : prenez l’habitude de la charger toutes les nuits pour qu’il soit full battery chaque matin. Qui n’a pas connu un collègue ou un ami nous tanner pour trouver un chargeur pour son fucking téléphone à 10 h du mat ?…

 

  • les clefs : longtemps, je me suis trimballé avec mon trousseau de clefs bruyantes et désagréables dans la poche. Depuis quelques années, j’ai opté pour le SmartKey et ça m’a révolutionné la vie : plus de bruit, clefs organisées, pas d’angles saillants dans les poches, esthétique et peut servir accessoirement à consolider votre poing si vous devez le mettre dans une gueule inamicale !

 

  • le canife : là nous parlerons uniquement d’une utilisation strictement comme outil ! Ce qui d’ailleurs est strictement mon cas ! D’une part parce que j’ai la chance de n’avoir nullement besoin d’un couteau pour me défendre, d’autre part parce qu’utiliser une couteau en tant qu’arme vous mènera directement à la case prison. On est en France, pas aux U.S ; en France, nous n’avons pas le droit de nous défendre, juste le droit d’être des victimes ….  Le modèle de couteau présenté ici est un modèle Safety avec coupe-ceinture de sécurité et brise-vitre, ce qui est bien ce qu’on lui demande : être capable de sortir une personne d’un véhicule accidenté par exemple.

 

  • la lampe-torche : privilégiez un modèle compact avec une pile rechargeable et de minimum 3000- 4000 lumens de puissance ; le commerce regorge de modèles à LED bien plus puissants que n’importe quelle grosse lampe à ampoule à incandescence, pour un encombrement minime. Ca pèse rien dans la poche et on y voit comme en plein jour. De plus, le fait de l’allumer dans les yeux d’un agresseur peut vous donner le temps qu’il mettra à mettre ses mains à ses yeux pour lui caresser les valseuses à coups de pied ! De quoi faire la différence dans un conflit.

 

  • la clé USB : article important sur un porte-clefs ; téléchargez-y tous vos documents administratifs, pièce d’identité, permis de conduire, cartes frises, assurances, cartes de mutuelle, RIB, justifs domicile, etc … Qui ne s’est jamais retrouvé devant un fonctionnaire vous demandant tel ou tel document que vous n’avez pas et pour lequel vous devez faire l’aller-retour chez vous pour chercher ce foutu document !? De plus, en cas de rupture de normalité, vous aurez tout ce qu’il faut pour justifier de votre identité et faire valoir vos droits !

 

  • la montre : si vous pouvez, oubliez les modèles à quartz ; privilégiez une montre mécanique, idéalement à remontage automatique ; ainsi, pas de problèmes de piles HS au moment où il ne faut pas. Comptez en moyenne de 500 à 1000 euros pour un modèle costaud avec un mouvement suisse, histoire d’avoir l’heure juste tout le temps. De plus, ces modèles sont souvent équipés de verre minéraux qui sont incassables et inrayables. Pour 300-400 euros, Seiko, un des leaders japonais, fait de très beaux et fiables modèles qui vous suivront des dizaines d’années.

 

  • le porte-feuille et moyens de paiement : sur ce sujet, tout le monde est en général équipé ; essayez d’avoir toujours au moins 50 voir 100 euros en espèce dedans car en cas de problème, les distributeurs pourraient bien être vite HS et le winner sera celui qui aura de l’argent matérialisé.

 

  • le briquet : ici on sort du cadre du fumeur pour se concentrer sur l’allumage d’un feu en situation critique. Si vous êtes adepte des jeans slim ou aimez le bordel dans vos poches, apposez un élastique sur la détente de diffuseur, histoire de ne pas le laisser se vider silencieusement et vous retrouver à vide quand le besoin s’en fera sentir. Les Old School comme moi privilégient le Zippo, jusqu’à ce qu’il déverse son essence dans la poche ! La loose garantie et votre peau appréciera le traitement ! Donc briquet à gaz tout simple !

 

  • le bracelet en paracord : indispensable, ce bracelet pourra se détresser et vous fournir plusieurs mètres de cordage. Privilégiez les bracelets en paracord 550, capable de supporter 250 kgs sans rompre. Attention aux modèles chinois, incapables d’atteindre ce cahier des charges. Que vous ayez à porter un paquet non prévu, sortir quelqu’un d’un précipice, ou faire un garrot, le bracelet paracord pourra faire la différence en situation d’urgence. Je vous conseille le site www.franceparacord.com. Une mine d’information et que de la vraie corde de parachute qualité militaire.

 

  • le stylo : pour pouvoir laisser un message à un proche, écrire des instructions, dessiner un plan etc … ça ne prend pas de place. Inutile de se charger en papier, vous en trouverez partout !

Voilà les grandes lignes ! Faites VOTRE EDC à votre goût, selon vos critères, vos besoins, vos attentes, mais faites-le !

Et rappelez-vous toujours de cette phrase : “mieux vaut l’avoir et pas en avoir besoin, que pas l’avoir et en avoir besoin “

 

Le sac d’évacuation ( BoB)- sortir des villes

By |15 avril 2017|

Ce sac va servir dans ce qu’on appelle généralement une rupture de la normalité.

Désolé de ruiner vos fantasmes mais on ne parle pas ici de fin du monde ou d’invasion de zombies … Une rupture de normalité est toute simple et bien plus courante que l’on croit. Voici une petite liste d’événements médiatisés réels qui ETAIENT des ruptures de normalité :

– les incendies de forêt en Californie

– les inondations dans le sud est de la France

– les grêves de carburants ou de routiers ou les deux

– l’explosion d’ AZF à Toulouse

– la tempête de 1999 pour les plus anciens d’entre nous

Donc, demain, si une de nos centrales nucléaires vieillissantes se mettaient à fuir, si une grève plus massive que les autres bloquaient les approvisionnements de super-marché, si une tempête carabinée détruisait une partie de notre réseau électrique, si une soudaine crue vous amenait 1.50m de flotte dans votre maison etc …. VOUS DEVEZ POUVOIR PARTIR VITE ET BIEN !

Pour celà, il vous faut un BoB, par personne de la famille !

Avant de vous décrire le BoB idéal, je vous demande d’imaginer une rupture de normalité, peu importe laquelle, en ville, mais qui nécessite que vous quittiez votre logement.

La suite sera toujours la même : pas de jus, froid, pas de lumière, les barbares qui sortent dans les rues pour tout casser et agresser, peu ou pas d’infos puisque plus de télévision, panique de 99% des gens qui se mettent à faire n’importe quoi, incendies divers dans les rues, pas ou peu de flics qui seront débordés ( ils le sont déjà en temps normal ), pas ou peu de services d’urgence qui seront débordés aussi …

Vous devez partir car votre appartement n’est plus safe du fait principalement de la promiscuité avec les autres. ( dans le cas classique où vous n’avez aucun relationnel avec vos voisins de palier )

 

Le BoB prend tout son sens. Comment doit-il être :

1- adapté à une morphologie moyenne, donc avec une contenance mesurée : 45 kgs max pour un homme, 25 kgs max pour une femme. Alors, bien sûr, j’entends déjà certains me dirent qu’ils peuvent porter plus, qu’ils ont fait la guerre et qu’ils sont même nés avant leurs parents : pas de problèmes !

Ici, je me dois de conseiller la majorité !!! Et la majorité ne fait pas 30 kms de marche par jour avec 100 kgs sur le dos et une  mitrailleuse sur l’épaule en braillant ” ça c’est mon flingue et ça c’est mon dard !” ( private joke ) Non, ce sujet sur le BoB se veut accessible à tous  et pour tous, de corpulence moyenne, de forme physique moyenne, bref, le monsieur-madame tout le monde. 😉

2- solide et compact, capable de supporter des coups dans le dos  ( je ne développe pas cette idée, je pense que vous avez compris pourquoi ). Dans ces 2 concepts, il n’y a pas, à mon sens, 36 modèles de sacs. 1 seul remporte la palme et doit être valorisé sur ce sujet, ce sont les sacs à coques, ou sacs de motos de type BOBLBEE. une simple recherche sur Google vous éclaircira sur le sujet. c’est un sac solide avec un coque externe, d’une conteance approx de 50 litres. Prenez le en noir mat ou vert, idéalement, rayez le, mettez des coups de bombes de peinture verte dessus bref, rendez-le usé, histoire de ne pas attirer l’attention sur vous ! ( je parlerai sur un autre sujet de l’habillement à avoir, comme bannir les gilets tactiques flambants neufs et autres pantalons militaires camouflés )

C’est vrai, 200-300 euros pour un sac, c’est cher ; ceci dit, n’oubliez pas sa vocation première : vous sortir de votre ville pour vous permettre de rallier un point de repli en campagne ( maison d’amis, famille ou B.A.D (Base Autonome Durable ), et ce avec un maximum de sécurité, de confort et d’étancheité.

A mon sens, ce sac est le top mais vous pouvez vous faire un très bon BoB pour moins cher ; par expérience, je fais primer une sécurité considérant son utilisation dans un contexte exclusivement dégradé où les coups dans les dos seront monnaie courante ! Si on exclut ce concept ou que l’on prend juste le risque de diminuer sa protection dorsale, n’importe quel sac de 45 litres peut faire l’affaire, pour peu qu’il ait de bonnes fixations, des bretelles larges et qu’il ne vous scie pas les épaules au bout de 4 kms. Un bon sac doit vous permettre de faire 30 à 40 kms sans vous arrêter toutes les 1/2 heures parce que vous êtes cassées en deux !

Bref, voici la contenance idéale pour un sac de ce type. Cette liste n’est pas exhaustive et doit être adaptée à chacun(e) en fonction de vos impératifs santé ou simplement de vos goûts. Nous allons diviser le remplissage en 3 points :

1 – Eau-nourriture

gourde en acier inox type armée ( évitez l’alu, même alimentaire, une polémique existe depuis quelques années sur le risque d’absorption de micros-particules d’alu très néfastes pour l’organisme ) idéalement couplée avec une popotte. ( Suivez ma page Facebook pour les liens des produits ) Vous prendrez soin d’accrocher cette gourde pleine, à l’extérieur du sac, sur un des côtés, de façon à y avoir un accès facile.

Il existe des gourdes souples dans le commerce ; chacun fait comme il veut mais je déconseille. Essayez de boire avec ça et vous allez comprendre tout de suite ! Avant de vouloir boire, il faudra déjà essayer de la garder dans vos mains …

des briquets ! ça vaut rien , ça prend pas de place ! Vous pouvez prendre un Firesteel aussi mais c’est dépassé quand on a un briquet …

le réchaud : je conseille un modèle particulier que l’on retrouve chez divers constructeurs, qui a la particularité de pouvoir fonctionner au gaz, mais aussi à l’essence et au diesel ! Voir le lien sur ma page Facebook !

un système de filtration de l’eau style Lifestraw, idéal pour boire dans les ruisseaux une fois que la gourde est vide sans attraper une dissenterie ! Cette paille n’est pas exempte de défauts mais réduira les risques malgré tout.

des pastilles de purification d’eau, style Micropur, toujours de façon à purifier l’au de la popotte ( même si portée à ébullition, vous obtiendrez le même résultat, donc à privilégier si vous n’emmenez pas de réchaud )

nourriture sèche ou lyophilisée. Beaucoup de sites vendent du Lyophilisé mais les prix sont souvent indécents. Surtout, achetez et rangez dans votre sac ce que vous aimez et qui soit riche caloriquement parlant : cacahuètes, raisins secs, figues séchées, biscuits secs, barres vitaminées, etc … ( il existe pour pas trop cher, des machines qui vous permettent de sceller en sachets sous-vide vos aliments. ) Evitez par exemple, les bananes sauf si vous voulez les manger en raclant vos doigts au fond de votre sac et en sucant vos vêtements tachés ! 😉

Vous l’aurez compris, n’emmenez pas trop d’eau ! C’est une pensée naturelle mais fausse ! On voit parfois sur le net des gens qui vous conseillent d’emmener 5 litres de flotte avec vous ! Grosse annerie : c’est lourd, ça fait du bruit, ça se voit, donc, ça fait envie ….

Pensez à bien vous hydrater avant de partir. Gavez vous de flotte avant de quitter votre appart ; en effet, il est toujours plus rapide de pisser dans la nature que de s’arrêter pour déposer son sac, l’ouvrir, sortir sa nourrice etc …

2 – Couchage-Abri-vêtements

Sur ce thème, Decathlon est votre ami. Ils font de très bons sacs de couchage à prix raisonnables. Prenez en 1 en catégorie -10° max ! ( Inutile d’en prendre 1 en -30° sauf si vous ne vivez pas en France ! Il sera plus lourd, plus encombrant où vous creverez de chaud même par nuit fraîche ; vous devrez donc vous découvrir et c’est le meilleur moyen de tomber malade )

Concernant l’abri, 2 écoles : la tente ou le hamac de brousse ! Les deux ont leurs détracteurs. Je privilégie le hamac personnellement. Pourquoi ? vous êtes hors sol, loin du froid de la terre, loin des bestiolles nocturnes, petites et grosses. Un hamac de brousse a la particularité d’avoir une moustiquaire intégrée. Accroché entre 2 arbres, dans la forêt, emmitouflé dans votre couchage, moustiquaire par dessus, vous pourriez presque passer une bonne nuit !

La tente est parfois longue à monter-démonter ( exception faite des Quechua mais elles sont soit trop fines en protection thermique soit pas assez grandes pour des types d’1.90m comme moi ! Et puis, une Quechua repliée, ça vous fait un superbe rond de couleur dans le dos ! Trop facile pour un tireur embusqué ! ) La tente nécessitera aussi que vous ayez un tapis de sol, donc encore du poids et de l’encombrement …

Pour les fringues, ne négligez pas vos sous-vêtements ! Prenez les en coton, par 3 ! 3 caleçons ou slips, 3 paires de chaussettes ; le coton limitera les zones de frottement sur votre peau. Quant aux chaussettes, les témoignages de G.I au Vietnam sur les pieds faisandés dans les Rangers vous feront comprendre que c’est hyper important de bien vous déchausser chaque nuit et de bien faire sécher vos socs dès que possible ! Pieds sains, t’iras loin !

Pour les autres vêtements, hors vêtements de couverture, privilégiez tant que possible les matières naturelles au synthétique. Une plaie en contact avec un vêtement synthétique et c’est l’infection assurée ! Ca peut être une zone de frottement,mais ça peut être aussi un coup de couteau offert par un joyeux luron désireux de vous délester ! Donc, Coton, laine etc… uniquement !

3 – Protection-Securité 

L’évidence, c’est la trousse de secours, que vous aurez complété d’un Trauma Kit et de 2 paires de gants nitrile ! Vous pourriez tombé sur une personne blessé par balle ou avec une artère touchée et le Trauma kit pourrait faire gagner du temps avant sa prise en charge. Les gants, c’est bien sûr pour ne pas contaminer l’autre, ou vous faire contaminer vous-même. HYGIENE HYGIENE !!!!

En parlant d’hygiène : brosse à dents, dentifrice, savon, papier toilette ( on l’oublie toujours celui-là jusqu’à ce qu’on en ait furieusement besoin ! Et la feuille de fougère, c’est nul ! ), rasoir, tampons pour les dames sont les principaux produits à emmener ( oubliez l’eau de toilette hein, sauf si vous voulez vous faire repérer à 3 kms dans le sens du vent ). N’oubliez pas vos médocs ; asthme, allergies sont courants de nos jours ; et partir à l’aventure sans antihistaminique peut être suicidaire.

Pensez à votre Smartphone qui aura la fonction GPS, permettant de vous diriger à travers champs ou forêts ! Pour éviter de vous trouver en rade de batterie au milieu de rien, pensez aux panneaux solaires souples dont le lien se trouve sur ma page Facebook. Posé sur votre sac, il prolongera l’utilisation de votre GPS et permettra même de recharger les piles de votre lampe,même si le soleil est voilé.

Lampe ; là aussi beaucoup de choses biens existent ! Faites votre choix ! La vieille école dont je fais partie apprécient les Maglite à LED pour leur puissance et leur capacité à arriver prestement dans la gueule d’un malotru ! Mais on peut s’orienter vers des lampes frontales très performantes ou des lampes tactic dont l’internet est inondé ; ou aller chez Decath une fois de plus ! 🙂 Pensez aux piles rechargeables, et au chargeur qui va avec, évidemment !

Le(s couteau(x) : évidemment, même sans parler d’avoir à vous en servir contre un autre, il vous faudra un couteau, ne serait-ce que comme outil !

– le couteau de camp : évitez les “couteaux de survie” avec le manche plein de conneries : au 1er coup de coupe dans un tronc, ça va casser. Même sans vous y connaître en armes blanches, partez du principe qu’un bon couteau est une lame avec une soie pleine ! ( la soie est la partie de la lame qui se trouve dans le manche ) Bowie par exemple fait partie des marques les plus anciennes à réaliser ce type de lardoir ! privilégiez également lors de votre choix une lame assez épaisse, minimum 3mm, histoire de pouvoir faire levier avec ou planter dans le dur sans plier !

(Ci dessus, couteau de l’auteur ; celui-ci est à mon sens, le top de ce qui existe sur le sujet : lame forgée, 6 mmm d’épaisseur, trempe sélective, soie traversante ; c’est un de mes amis qui me l’a conçu et forgé. En général, ces couteaux artisanaux coûtent très cher mais l’investissement est de taille ! Et même après une vie d’usage intensif, vous pourrez le léguer à vos enfants … )

– le couteau multi-fonctions : là c’est pareil les leaders sur le marché sont “couteau suisse” et Leatherman ! Inutile de prendre des usines à gaz : une couteau multi-fonctions doit principalement avoir : 1 ou 2 lames, un ouvre-boite, un tourne-vis cruciforme et plat, une pince à épiler ( l’écharde dans votre main fera moins la maline ), une paire de ciseaux ( pour les pansements ). Après, si vous en voulez plus, libre à vous.

Pour finir, c’est une liste “bateau”, chacun y ajoutera du matériel en fonction de ses goûts et de ses besoins. Seul point : gardez à l’esprit le poids final, c’est VOUS qui le porterez, choisissez bien !

N’oubliez pas que tout ça devra rester dans votre BoB à l’exception de l’eau, qui sera mise dans la gourde lors de votre départ ! Donc,pas d’exception, pas de “je sors ça parce que j’en ai besoin”, vous risquez de ne pas le remettre dedans et ça manquera si vous avez à vous tirer rapido !

 

 

 

 

Stocker pour survivre en attendant …

By |13 avril 2017|

Suite à plusieurs demandes, voici un article sur les quantités idéales à stocker pour 2 personnes (pour les enfants, faites vos multiplications).Elles sont ici calculées pour 1 an !

Vous allez voir que les quantités sont énormes mais ça va surtout vous faire prendre conscience de la quantité de nourriture consommée par une famille moyenne en 1 année-type. Ne vous découragez pas, c’est faisable ! Il faut juste le temps et savoir faire des rotations de stocks ( je vous explique plus bas comment ).

On considérera que les aliments à stocker ne nécessitent pas de « chaîne du froid » et peuvent être entreposés tels quels, pour peu qu’ils soient à l’abri de la lumière et de l’humidité, 2 facteurs indispensables pour éviter de se retrouver avec une champignonnière !

Pourquoi stocker ? Si vous faites partie de la meute, c’est que vous avez conscience que notre système est gangréné de toutes parts et qu’une pichenette bien placée suffirait à le foutre par terre. ( voir le sujet : attentats Berlin ). Les causes d’effondrement temporaire sont multiples mais elles vous mèneront toutes au même point, et dans ce cas, à devoir « taper » dans vos réserves puisqu’il n’y aura plus de réapprovisionnement avant X temps.

Et vouloir aller dévaliser les supermarchés tant qu’il en est encore temps est une bien mauvaise idée, sauf si on veut se retrouver en situations de danger ou l’individualisme et la sauvagerie primeront pour un sachet de pâtes ! (voir les vidéos des black Friday aux USA pour se donner une vague idée …)

Voici donc une liste IDEALE de denrées stockables et conservables, pour peu que les conditions soient requises. Comme je vous le disais, ici vous avez les quantités pour 1 an. Mais un de nos membres a partagé un lien pour un stockage 10 jours … qui est aussi un bon début quand on est limité en place !;)

Pourquoi 1 an ? ce sont des données officielles. Elles sont calculées sur une moyenne nationale de  consommation. 1 an, c’est 4 saisons, 1 an c’est calendaire, 1 an c’est une rotation totale des cultures, et 1 an c’est aussi la moyenne de temps à attendre avant de sortir dehors après une explosion nucléaire ( ne rigolez pas, dans les années 60-70-80, c’était très sérieux, crédible et des dossiers déclassés récemment ont faire comprendre au monde qu’on a failli plusieurs fois voir des missiles intercontinentaux voler au dessus de nos têtes … )

Regardez aujourd’hui les tensions actuelles entre Kim Jong-un, Trump et Poutine pour comprendre que ça recommence à sentir le sapin …

Bref, voici la dite-liste. Si vous n’avez pas la place, faites les pour 6 mois en divisant tout par 2.

Eau : conso moyenne : 4 litres/jour/personne. Stockage 2 personnes pendant 1 mois : 240 litres !!! Calculez …

(4 litres par jour, c’est la consommation personnelle, mais aussi la vaisselle et l’hygiène incluses ! )

N’oubliez pas qu’une baignoire que l’on remplit d’eau ( tant qu’il y a de l’électricité ) dès que ça commence à sentir le roussi est une formidable réserve pour quelques jours et de dernière minute, et qu’à défaut, votre ballon d’eau de chauffage peut être vidé par son groupe de sécurité ! Vous voilà avec 100 litres de flotte en 10 minutes !

Fruits :

–          30 kilos de bananes uniquement si vous pouvez les déshydrater

–          35 kilos de compote de pommes

–          40 litres de jus de fruits divers ( pas de fanta ou autres saloperies )

–          30 kilos de fruits en conserve ( poires, ananas, abricots )

 

Légumes : ( en conserve ou bocal verre)

–          30 kilos de haricots

–          30 kilos de carottes

–          20 kilos de tomates

–          40 kilos de pommes de terre

–          5 kilos de lentilles

–          8 kilos de petits pois

 

Sucres divers :

–          15 kilos de miel

–          20 kilos de sucre de canne

–          3 kilos de confiture

 

Divers :

–          25 litres d’huile d’olive

–          5 kilos de graisse type saindou ou végétaline ( conservable hors frigo )

–          2 kilos de bicarbonate de soude

–          5 litres de vinaigre

–          100 conserves de paté campagnard ou équivalent

–          5 kilos de sel

–          30 kilos de farine ( idéalement de la 110 voir 150 )

–          50 kilos de riz

–          30 kilos de pates

–          30 kilos de maïs

–          120 kilos de blé

–          Des graines ( voir mon lien sur Facebook avec les tomates de Pascal Poot )

–          Fromage à pate dure

–          Vos médicaments ( posologie X 365 jours )

Munitions

En France, c’est 1000 cartouches par calibre autorisé. ça fait déjà pas mal ! Je ne développe pas sur ce sujet. On en parlera plus tard dans un dossier dédié. Avant de toucher aux armes, commencez par être autonomes, responsables et conscients !

Une arme n’est pas un jouet et demande une certaine habitude, un état d’esprit, et des connaissances en ballistique ET en self-control ! On en reparle plus tard …

 Rotations de stocks : C’est très simple ! Appliquez la technique du PREMIER ENTRE, PREMIER SORTI (First In, First Out en british) !

En clair, vous avez 4 conserves de produits identiques avec 4 dates de péremption différentes ; la date la plus proche de nous est donc la “1ère” achetée des 4 dans le temps, donc la plus ancienne de votre stock ; c’est elle que vous prenez pour la consommer et lors de vos prochaines courses, vous achetez de nouveau la même conserve et la rangez au fond, derrière les 3 autres !

Pour créer ce stock conséquent, il n’y a qu’une seule façon : quand vous faites vos courses, vous avez par exemple besoin d’un sachet de riz. Bien, achetez-en 2 et stockez le deuxième ! Pareil pour tout ce qui est non périssable !

Dernière chose : sachez que tous les produits alimentaires aujourd’hui ont des dates de péremption mais c’est une obligation légale, rien de plus. En clair, certains aliments pourront se conserver et être consommés en toute tranquilité, bien après leur date de péremption officielle.

Des exemples ? Farine, blé, pates, riz, aliments sous vide, en conserve ( attention aux conserves : ne prenez JAMAIS une boite de conserve enfoncée ou ayant pris un coup ! l’intégrité de son traitement intérieur est compromis et vous aurez une détérioration rapide de son contenu sans jamais l’avoir ouvert !

Dernier point : NE PARLEZ A PERSONNE DE VOTRE STOCK, DE VOTRE PROJET DE PREPARATION, en dehors de vos proches ! Car, quand il fera faim, votre gentil voisin pourrait devenir le pire des animaux pour manger chez vous … donc, FERMEZ-LA !

les attitudes dans la rue face aux risques d’attentats

By |28 janvier 2017|

Et voilà,  encore 1 ! Peu de morts, mais des morts quand même !

On ne va pas polémiquer sur cet énième attentat, mais j’aimerais rebondir sur le comportement de tous.

En tant que membres de la Meute, vous devrez apprendre et adopter une attitude prédatrice ; je m’explique: on peut classer le comportement social de l’être humain en 3 groupes d’attitude que l’on différenciera par des couleurs :

Attitude BLANCHE: c’est celle que vous adoptez en climat de confiance, chez vous, chez des amis, vous êtes détendus,  vous rigolez, vous ne faites attention à rien de spécial à part vous et vos proches ! Relax

Attitude ORANGE : c’est l’attitude instinctive que l’on adopte quand quelque chose attire notre regard, notre ouïe. Notre attention est attirée, nos sens sont en alerte, notre rythme cardiaque s’accélère,  on regarde tout autour de nous à la recherche de cet événement ou d’une attitude étrange. 

Attitude ROUGE: elle est souvent attribuée à une situation de danger ou de conflit ; votre sang se charge d’adrénaline, votre attention est entière,  divers sentiments de colère de rage et de peur peuvent se mêler pour vous inciter à fuir ou vous battre.

Aujourd’hui encore, beaucoup de gens marchent dans les rues ou prennent le train en pleine attitude blanche !

5 min d’observation dans la rue ou assis dans le métro vont vous faire prendre conscience de cet état. Certains dorment la bouche grande ouverte, d’autres ont les yeux fixés sur le sol en écoutant leur ipod. Le moindre effleurement et leur regard hagard suffit à prouver leur fragilité. Qu’est ce qu’ils n’ont pas compris dans : “le danger est partout” ????

En clair, et l’exemple allemand venant s’additionner aux autres, il n’est plus possible d’être en attitude BLANCHE aujourd’hui.

Vous, membres de la meute devez être en ORANGE dès que vous sortez de chez vous. 

Comment celà se traduit, quelle attitude à avoir dans les faits ?

Dès que vous êtes dans la foule, apprenez à observer votre environnement, les differents points d’accès,  les bruits particuliers, les gens qui vous semblent bizarres, le mouvement général de la foule… 

Vous entrez dans un magasin, apprenez à repérer d’emblée les sorties de secours, les points de cache possibles et toujours observer les autres. L’OBSERVATION est le maître mot. 

Analysez toujours votre environnement. Imaginez qu’un type armé entre dans le magasin de fringues dans lequel vous êtes avec votre famille: par où puis-je fuir ? Ou puis-je cacher mon gosse et ma femme ? Ais-je un téléphone assez chargé pour appeler les secours ? Est-ce que je capte, tout simplement ? 

Et si c’est possible, puis-je mener une action contre lui ?

Ayez ce réflexe de “pensée” partout où vous vous trouvez: si vous aviez été sur ce marché de Noël, en situation orange, peut-être auriez-vous vu le camion débouler et auriez-vous su par où fuir pour l’éviter ? 

A bien méditer.  Entraînez-vous dans la rue, partout, observez les autres, imaginez une situation, prenez les devants de votre fiction, soyez VIGILANTS où que vous soyez, ça va finir par être un devoir civique. Qui sait, un jour c’est ce qui fera peut-être la difference entre le sac de morgue ou juste le souffle coupé et le coeur à 100 à l’heure ! 

Sauvez votre vie = orange