contact@lameutefrance.fr

Marie-Angélique DUCHEMIN

La première femme à recevoir la légion d´honneur :

ANGÉLIQUE DUCHEMIN

Il fut une époque où la légion d´honneur était la récompense suprême qui se gagnait souvent au prix du sang versé pour la Patrie ou des souffrances endurées à son service.

Voici un petit condensé de la vie de la première femme récipiendaire d´un des symboles très importants de notre pays. Cela laisse à réfléchir quand on sait comment sont attribuées, et surtout à qui, ces décorations, que nos dirigeants distribuent comme des friandises à leurs amis politiques, chanteurs, sportifs, journalistes et j´en passe.

Attention, ce n´est pas une généralité. Certaines ou certains méritent vraiment cette distinction pour les services rendus à la France, mais force est de constater que ces dernières décennies ont été marquées par la dévaluation du plus grand ordre français.

Angélique Duchemin fut la première femme à devenir chevalier de la Légion d’honneur en 1851. En remplaçant son mari, mort au combat, elle devient caporal-fourrier et prend part aux combats !

Fille d’un soldat de métier, et née en 1772, Marie-Angélique épouse à 17 ans, le caporal André Brûlon, du régiment du Limousin, en juillet 1789 à Ajaccio.

En Corse, lors d’une escarmouche entre révolutionnaires et indépendantistes, le caporal est grièvement blessé et meurt le 30 décembre 1791. Marie-Angélique, veuve à 19 ans, mère d’une petite fille et attendant son deuxième enfant, décide alors de rester au sein du régiment de son mari et de le remplacer.

La croyant folle de chagrin, les compagnons d’armes de son mari la laissent faire. Marie-Angélique devient ensuite caporal-fourrier, c’est-à-dire qu’elle est sous-officier en charge de l’intendance, tout en s’occupant de ses enfants. Elle prend part néanmoins aux combats et prouve sa bravoure à plusieurs reprises, comme le 24 mai 1794, où elle dirige la défense du fort de Gesco. Elle prend alors comme nom de combat « Liberté » et participe aussi au siège de Calvi où elle est grièvement blessée. Rapatriée en métropole, elle retrouve sa famille, sous les ordres du général Bonaparte. Malgré l’infirmité causée par sa blessure, elle poursuit son engagement, cette fois-ci dans l’intendance de l’armée d’Italie.

Mais le 14 décembre 1798, âgée de seulement 26 ans, souffrant encore atrocement de ses blessures, elle est admise à l’Hôtel des Invalides, où elle s’occupe du magasin d’habillement de l’institution militaire. Elle détonne dans cet univers de vétérans, mais elle participe à toutes les cérémonies, et à chaque visite d’une délégation officielle, on passe la saluer.

Napoléon lui refuse cependant la Légion d’honneur, pourtant demandée par les gouverneurs successifs.

Sous la Restauration, elle reçoit l’épaulette d’officier, l’intégrant ainsi officiellement à l’armée française. Louis XVIII la décore également du Lys, mais il faut attendre le 15 août 1851 pour qu’on lui accorde enfin la Légion d’honneur.

C’est le futur Napoléon III qui vient en personne la lui remettre, faisant de la veuve Brûlon, âgée de 79 ans, la première femme à devenir chevalier de la Légion d’honneur. Marie-Angélique terminera sa vie aux Invalides, entourée de ses compagnons d’armes et vêtue de son uniforme jusqu’à sa mort le 13 juillet 1859.

La dernière liste des récipiendaires de janvier 2021, récompensant beaucoup d´intervenant dans la lutte contre la Covid 19.

https://www.legiondhonneur.fr/sites/default/files/lh20210101.pdf

VOTRE AVIS

2 réponses

  1. doménico Gadaleta dit :

    Merci pour cet excellent article

    VOTRE AVIS
  2. Patoche dit :

    Infiltrations 6 colonnes je suis passér au tribunal avec des enculers Paris Porte de Clichy pas pour le meme mofif mais aussi enmerder

    VOTRE AVIS

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic.
Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité ét d\\\'analyse.
View more
Cookies settings
Accept
Decline
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

L’adresse de notre site Web est : https://lameutefrance.fr.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Informations de contact

Informations supplémentaires

Comment nous protégeons vos données

Procédures mises en œuvre en cas de fuite de données

Les services tiers qui nous transmettent des données

Opérations de marketing automatisé et/ou de profilage réalisées à l’aide des données personnelles

Affichage des informations liées aux secteurs soumis à des régulations spécifiques

Save settings
Cookies settings
%d blogueurs aiment cette page :