contact@lameutefrance.fr

Le mot du Président

J’ai toujours aimé la sagesse du proverbe chinois « Assieds-toi au bord du fleuve et regarde passer le cadavre de ton ennemi ».

Nous n’avons pas eu longtemps à attendre au bord du fleuve après la lettre ouverte des généraux pour que quelques faits-divers (qui sont maintenant des « faits-fréquents ») nous confirment toute la justesse de leurs propos.

Une policière tuée en plein commissariat par un illuminé de l’Islam, un policier de la bac assassiné pendant un contrôle de routine par une racaille exotique, une mère de famille exécutée et brûlée dans la rue par son mari algérien, des policiers attaqués au mortier d’artifice et des commerces saccagés dans un quartier de Fréjus réputé pour être aux mains des narcotrafiquants…

Mais bien entendu ce sont les généraux qui dérangent le gouvernement en l’empêchant de chanter ses airs favoris que sont « Fais-moi du couscous Chéri » et « Tout va très bien Madame la Marquise ».

Encore une fois en France, on préfère exécuter la sentinelle porteuse de mauvaises nouvelles que de faire donner la garde ! On sacrifiera donc quelques généraux en retraite et quelques officiers d’active plutôt que de botter les culs dans les cités… C’est nettement plus facile et moins coûteux ! Et tant pis si c’est beaucoup plus dangereux à long terme puisque nos hommes politiques ne voient pas plus loin que la prochaine échéance électorale.

C’est ainsi que depuis 40 ou 50 ans nous repoussons toujours le moment d’agir, et cachons la poussière sous le vertueux tapis de l’antiracisme, en se disant qu’il faudra bien ramasser la merde un jour mais que jusque-là tout va bien ou presque. L’histoire de l’homme qui tombe du 30ème étage et qui à chaque mètre parcouru s’exclame « jusque-là tout va bien » est la parfaite illustration d’un demi-siècle de lâcheté, de progressisme et de clientélisme.

Mais le sol approche de plus en plus et c’est nous qui allons le prendre dans la gueule ! Croyez-moi, ceux qui nous dirigent auront bien le temps d’aller mettre leurs petites fesses à l’abri à l’étranger le jour où ça explosera…

Au moment même où j’écris ces lignes un contact me transmet une nouvelle tribune de militaires d’active qui serait sur le point de paraître. J’attends un peu d’être certain de son authenticité mais si elle est avérée je reprends un peu espoir…

Je dis que je « reprends » espoir car je ne suis pas loin de l’avoir perdu. Et très tristement, c’est l’espoir en les Français que je perds. Il y a bien longtemps que je ne crois plus ni à la République, du moins sous sa forme actuelle, ni à nos dirigeants.

Mais TOI, Peuple de France où es-tu ? Que fais-tu ? Qu’attends-tu pour te réveiller ? Ne peux-tu te mettre en colère que pour le prix d’un plein d’essence ou d’un caddy au supermarché ? As-tu complètement oublié les notions de Patrie, d’Honneur, de Respect, de Solidarité, de Foi, de Courage ? N’es-tu vraiment plus que ce consommateur-râleur, juste capable d’éructer dans l’anonymat d’un réseau social en te dissimulant derrière un dessin de Templier, de Viking ou de Parachutiste ?

Dans les Evangiles (parabole des Talents [Math 25, 14-30] ) le maître demande à chacun de ses serviteurs « Qu’as-tu fais de ton Talent ? » puis récompense ceux qui l’ont fait fructifier et punit celui qui l’a gâché. Et TOI Français du XXIème siècle, qu’as-tu fait de ton Talent ? Ou de tes couilles… Combien de temps vas-tu te trouver tant de prétextes pour tout accepter ? Combien de fois encore auras-tu mieux à faire que de militer, dépenser du temps et de l’énergie, éventuellement prendre des risques pour une cause noble et juste ? Es-tu sûr qu’il ne sera pas trop tard quand tu te réveilleras ?

Je commençais cet article en vous disant apprécier une certaine forme de philosophie Zen qui consiste à ne pas se disperser dans l’action, mais je crois sincèrement que nous avons assez attendu au bord du fleuve et qu’il est temps d’aller chercher notre ennemi.

Alors camarade tu viens ou tu continues à guetter le cadavre de ton ennemi pendant que les autres le cherchent ?

Le Président,
François Galvaire

VOTRE AVIS

5 réponses

  1. Jérôme Langard dit :

    Tout est dit mais malheureusement comme le dit la chanson , sa continue encore et encore .
    Faire quelque chose oui , mais quoi qui serait légal . Quoi qu’il arrive chère président ,je serais là

    VOTRE AVIS
    • Marcel dit :

      Moi, j’en ai une autre, de chanson :
      « Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaine ?
      Ami, entends-tu le bruit sourd du pays qu’on enchaîne… ».
      Crois-moi, Président, je dors très mal.
      Avec toi.
      M.P.

      VOTRE AVIS
  2. doménico Gadaleta dit :

    Merci

    VOTRE AVIS
  3. Jean balletou dit :

    Amen, la grand messe est dite.

    VOTRE AVIS

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic.
Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité ét d\\\'analyse.
View more
Cookies settings
Accept
Decline
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

L’adresse de notre site Web est : https://lameutefrance.fr.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Informations de contact

Informations supplémentaires

Comment nous protégeons vos données

Procédures mises en œuvre en cas de fuite de données

Les services tiers qui nous transmettent des données

Opérations de marketing automatisé et/ou de profilage réalisées à l’aide des données personnelles

Affichage des informations liées aux secteurs soumis à des régulations spécifiques

Save settings
Cookies settings
%d blogueurs aiment cette page :