contact@lameutefrance.fr

LES ENGINS EXPLOSIFS ARTISANAUX

Depuis que les chinois ont inventé la poudre à canon au IXème siècle, nombre d´individus se sont démenés pour créer toute sorte d´engins explosifs improvisés, dans le but de nuire à son prochain.

Les engins explosifs, quels qu’ils soient, sont meurtriers, produisent des blessures atroces et des séquelles à vie, mais ils ont également un impact psychologique extrêmement important sur la population.

C´est souvent le but principal recherché : susciter la peur.

Aspect, conditionnement, emballage, odeur

Un EEI ne doit pas retenir l’attention, il peut présenter la forme et l’aspect de n’importe quel objet de la vie courante, être de taille et de forme variables. Il est conçu pour être utilisé la plupart du temps en milieu urbain et doit passer inaperçu, se fondre dans l’environnement ne pas se faire remarquer ni éveiller la curiosité du public.

Il peut être de toute sorte et de toute forme : sac à main attaché case, valise, petite ou grande, sac de voyage, thermo, panier à provision, caisse en carton, autocuiseur…On peut imaginer n’importe quel conditionnement capable de tromper l’œil le plus averti, même des animaux vivants ont été transformés en EEI (chiens, singes…)

 

Fabriquer un EEI est très facile et malheureusement à la portée de tout un chacun. Dans toute cuisine, droguerie, pharmacie, grande surface se trouvent tous les ingrédients nécessaires pour fabriquer un EEI.

Le but de ce document étant de vous informer et non d’instruire les terroristes, je ne vous donnerai pas tous les détails concernant leur conception.

Certains malfaisants sont particulièrement vicieux et pour éviter que leur EEI ne soit détecté, ils le fabriquent en bois, en verre, en plastique, en étoffe, en cuir, ils remplacent la mitraille par des billes en verre ou en céramique. Les contre-mesures sont très dangereuses à mettre en application et ce genre d’EEI est particulièrement difficile à trouver détecter et neutraliser.

Beaucoup d´explosifs ont des odeurs particulières qui leur sont propres. Si un objet suspect dégage une odeur d´amande, de massepain, d´acide, de souffre, de solvant ou de gazole, il peut y avoir un risque.

CIBLES PRIVILEGIEES

Le but en utilisant un engin explosif étant de générer un maximum de victimes et de frapper l´opinion publique, les lieux suivants sont en général pris pour cible :

  • Centre commerciaux.
  • Les manifestations sportives.
  • Gares, aéroport ou stations de métro.
  • Sites touristiques emblématiques très visités.
  • Moyens de transport du public (trains, avions, autobus, bateaux de croisière…).
  • Écoles et université.
  • Symboles de l´autorité (Policiers, Gendarmes, militaires, casernes, commissariats…).
  • Symbole de l´État (parlement, ministères, préfectures…).
  • Les espaces publics très fréquentés (places, rues, musées, salles de concert ou de théâtre, cinémas…).
  • Les lieux de culte
  • Les hôpitaux

L´ ATTENTAT SUICIDE

Un attentat-suicide est un type d’attaque dont la réalisation implique la mort intentionnelle de son auteur. Il est le plus souvent organisé par des individus appartenant à des groupes religieux ou para militaire dont le but est de déstabiliser ses ennemis par le sacrifice de l´auteur qui se fait exploser.

Il est difficilement détectable, mais quelques conseils peuvent être utiles :

Certains comportements ou certaines situations peuvent sembler incohérents dans un environnement donné. Vous devez savoir vous étonner de ces incohérences et vous demander si cela ne mérite pas d´être sur ses gardes.

Détecter un comportement suspect, c’est savoir s’étonner de l’incohérence entre un détail et une situation ou de l’inadéquation de l’attitude d’une personne avec un lieu.

Quel que soit le niveau d’expérience des terroristes, ils prépareront leur action de la manière suivante : choix des cibles, préparation de l’action et mise en place.

L´agresseur éventuel aura souvent une tenue inappropriée pour la saison ou suffisamment ample pour cacher une ceinture d´explosif.

Son attitude, sa démarche, son regard, une sudation importante, permettent souvent de se méfier d´un individu. 

Mise à feu des E.E.I.

En général, l’énergie nécessaire pour activer les détonateurs et initier la charge explosive est fournie par une pile ou une batterie incorporée à l’engin. Un simple piège à souris peut se transformer en détonateur, ou un peu de paille de fer. Une pile, un simple circuit électrique et un réveil peuvent constituer un très bon appareil de mise à feu à retardement. Tout le monde connaît au moins de nom le cordeau Bickford qui est formé d’un enroulement en textile tressé, rempli de poudre et enduit de brai ou plastifié.

Certains détonateurs sont télécommandés, ils sont munis d’un récepteur sensible à certaines fréquences qui est actionné par un émetteur, GSM, télécommande.

Il existe également des détonateurs électroniques avec calculateur pouvant être programmé sur un temps très long. Dissimulé dans un bâtiment, une voiture, un bateau, il actionnera la charge le jour déterminé. Le calculateur peut être réglé sur un temps d’une seconde à plusieurs mois, voire années.

Reste un dernier groupe, les systèmes de mise à feu chimique. Ils sont pratiquement indétectables et toutes les traces disparaissent dans l’explosion ou l’incendie. Heureusement, ils sont peu connus des terroristes et des criminels en général.

Les porteurs de ceinture d´explosif sont en général équipé de systèmes électriques de mise à feu.

Engins explosifs militaires, en abrégé E.E.M.

  • Les bombes sont en général des conteneurs métalliques remplis de produits explosifs destinés à détonner sous l’effet d’un choc ou d’un mécanisme minuté ou radio-télécommandé.
  • Les mines, de conception générale voisine des bombes, peuvent être terrestres ou maritimes.
  • Les .grenades, de taille réduite, offensives ou défensives. sont destinées à être lancées à la main ou au fusil. Tous ceux qui ont été dans l´armée connaissent la panoplie importante de ces grenades, dont certaines peuvent neutraliser des véhicules blindés.

Les terroristes sont friands de ses engins destructeurs et discrets.

Les produits explosifs simples les plus utilisés

  • La poudre noire, mélange de nitrate de potassium, de poudre et de charbon.
  • Le salpêtre et le souffre.
  • La poudre flash, à usage pyrotechnique est quant à elle composée de chlorate ou de perchlorate de potassium, de soufre, d’aluminium.
  • La poudre pyroxylée, nitrocellulose, additionnée d’agent modifiant la combustion (DNT, TNT) et de stabilisant (ethyl-centralite, diphénylamine, etc…). Elle est conditionnée sous diverses formes (bâtonnets, lamelles, etc…). Dérivée de l’invention du chimiste Alfred Nobel, inventeur de la dynamite et du prix Nobel.
  • Le TAPT est un explosif puissant et très instable, les produits utilisés pour le fabriquer peuvent se trouver dans le commerce.  Confectionner du TATP — un explosif surnommé « la Mère de Satan » par les excités de Daech — s’avère un jeu d’enfant.
  • N.F.O.: composé de nitrate d’ammonium et de fuel domestique.
  • M.A.N.: nitrate de mono éthylamine.
  • E.AN.: mono éthanol amine.
  • Les bouteilles de gaz.

Les pains de plastic

Les explosifs appelés vulgairement pains de plastic sont constitués par de la penthrite ou de l’hexogène et d’un plastifiant qui leur donnent cette consistance particulière permettant de les « façonner» à la main.

Certains explosifs sont mixtes car composés de deux explosifs (R.D.X. / P.E.TN.) l’hexolite (TN.T / R.D.X.) ou encore le pentolite (TN.T / P.E.TN.). Il existe également des explosifs de dernière génération infiniment plus dangereux que ceux décrits ci-avant.

Pour éviter de créer des vocations, je n’en dirai pas davantage sur ces explosifs qui sont en principe réservés aux militaires.

Quand ils sont utilisés à des fins terroristes, soit ils ont été dérobés dans un domaine militaire, ou alors un gouvernement ou une puissante organisation les mets à disposition.

Recherche de l’engin explosif improvisé (E.E.I.)

Hormis les cas de découvertes dues au hasard, ou à la suite d’une dénonciation, la détection est conditionnée par la vigilance d’équipes spécialisées et/ou des systèmes de surveillance, notamment dans les lieux publics tels aéroports, gares… La police et les services spécialisés disposent d’appareils détecteurs, de radiographie par exemple (les composants électriques notamment sont difficilement indétectables), ou de chiens spécialement entraînés à sentir l’odeur des explosifs.

Des progrès ont été réalisés avec la mise au point d’appareils susceptibles de détecter les vapeurs de certains explosifs dans les locaux, les paquets ainsi que sur les mains des suspects. Cet appareil qui porte le nom d’analyseur de traces voyeurs (ou ATV) est sensible aux composants de la dynamite, du di nitrate d’éthylène glycol ainsi qu’à d’autres explosifs. Il est constitué de mini chromatographes en phase gazeuse, équipés de détecteurs à ionisation de flamme ou à capture d’électrons.

Mais les cas de détections miracles sont très rares, et la meilleure parade actuellement et le signalement au forces de sécurité de tout colis, véhicule ou individu suspect.

Terrorisme et attentats ce que tout un chacun devrait connaître

MESURES A PRENDRE SI POSSIBLE

Attentat avec engin explosif improvisé (E.E.I.) ou avec engin explosif militaire  (E.E.M.)

Dans le cadre de l’action terroriste, ce genre d’événement peut se présenter sous les aspects suivants :

Découverte suspecte d’objets : colis, valise, attaché-case, boîte en carton ou métallique (rappelez-vous, un EEI est conçu pour être utilisé en milieu urbain, il doit passer inaperçu, se fondre dans l’environnement. ne pas retenir l’attention ni éveiller la curiosité).

  • En présence de découverte suspecte : mallette, caisse. valise (rappelez-vous, il peut revêtir toutes les formes et tous les aspects), n’y touchez pas. renseignez-vous autour de vous s’il ne s’agit pas d’un oubli, d’une négligence ou autre.  Il faut être très attentif mais ne pas confondre méfiance avec psychose et panique. Attention, la panique est contagieuse.
  • Ne déplacez l’objet douteux sous aucun prétexte (contrairement à une idée bien ancrée, il ne doit en aucun cas être immergé). D’une voix ferme, demandez aux curieux de s’éloigner d’au moins 200 mètres et d’éviter d’utiliser leur portable.
  • Demandez à une personne de s’éloigner plus que les autres, d’au moins 250 mètres, et de prévenir le les secours en spécifiant qu’un engin explosif a peut-être été découvert.
  • Si le colis suspect se trouve à l’intérieur d’un bâtiment les mêmes mesures que précédemment sont à prendre, avec en plus évacuation des locaux et faire interdire l’entrée à toute personne. Si possible, couper ou faire couper le gaz et l’électricité à proximité de l’endroit menacé.
  • Ouvrez toutes les portes et fenêtres des locaux adjacents afin qu’en cas d’explosion le souffle puisse s’évacuer. S’il y a des ascenseurs ne pas couper l’électricité.
  • À l’arrivée des forces de sécurité, les mettre rapidement au courant des mesures prises, en étant concis et précis, chaque instant est précieux.

Attentat au véhicule piégé

Si des présomptions d’attentat terroriste à l’aide de véhicule chargé d’engins explosifs existent, les indications suivantes sont de nature à renforcer ces présomptions :

  • Chargement intérieur suspect.
  • Présence de fils électriques à des endroits anormaux.
  • Bidons, jerricanes, bonbonnes de gaz dans l’habitacle du véhicule.
  • La voiture n’est pas connue dans le quartier et le propriétaire ne peut être identifié.
  • Prendre les mêmes mesures que pour les colis suspects, faire évacuer rapidement le périmètre sur ± 200 mètres.
  • Prévenir les services de Police, les informer que vous êtes en présence d’une voiture suspecte peut être piégée, donner le lieu et le numéro de plaque. Cela permettra déjà aux forces de l’ordre de vérifier si la plaque est bien attribuée à ce véhicule et si le propriétaire est connu de la justice et si oui, pourquoi.
  • Le problème d’un véhicule piégé repose sur le fait que la pose d’un EEI ou d’un EEM peut se faire sans altérer l’aspect extérieur ou intérieur du véhicule.
  • Il est possible de dissimuler de quelques grammes à plusieurs centaines de kilos d’explosifs dans un véhicule.

Lettres ou colis piégés

Il n y a pas que les leaders politiques qui reçoivent des courriers suspect.

Les administrations peuvent être ciblées, les banques, les associations (comme la nôtre notamment), les capitaines d´industrie et bien d´autres également.

Les envois suspects et dangereux présentent au moins une des caractéristiques reprises ci-dessous

  • Lieu d’expédition inhabituel.
  • Ecriture de l’expéditeur paraissant modifiée, enfantine, fautes d’orthographe, étiquette d’ordinateur collée sur l’enveloppe, etc…
  • Pas d’adresse et de nom d’expéditeur.
  • Poids exagéré par rapport à la dimension de l’enveloppe.
  • Localisation par toucher (sans ouvrir) du contenu qui a des formes inhabituelles.
  • Carton épais et dur.
  • Emergence de fils (même les engins et les envois emballés avec le plus grand soin peuvent être endommagés en cours d’expédition).
  • Enveloppe poreuse, odeur d’amande ou de massepain.
  • Tache de graisse sur l’emballage ou l’enveloppe provoquée par l’exsudation de l’explosif.
  • Pour les envois par avion, poids plus important que celui habituellement rencontré pour ce mode de transmission.
  • A l’ouverture de l’enveloppe, découverte d’une seconde enveloppe adressée à une personne déterminée. La seconde enveloppe intérieure fermée par un papier collant ou une ficelle est a priori très suspecte.

Ces envois peuvent contenir :

  • Un explosif ou une matière incendiaire.
  • Un poison, un agent bactériologique, ou un acide.
  • Un gaz nocif.

Vous détectez une lettre suspecte, que faire ?

En principe, ces lettres et colis ne présentent un danger que s’ils sont ouverts par le destinataire puisqu’ils ont déjà subi impunément les nombreuses manipulations des services postaux.

Si le colis ou la lettre suspect est livré par porteur, le danger que celui-ci ait enclenché un dispositif (à retardement) de mise à feu au moment de la remise est plus grand.

Si des indices ont permis de déceler un envoi suspect, il faut en toute première priorité transporter celui-ci sans choc et sans l’ouvrir dans un endroit isolé, ensuite prévenir les services compétents en spécifiant qu’il est possible qu’un envoi piégé vous a été livré et que les précautions d’usage ont été prises en attendant leur arrivée. Soyez bref et précis dans vos explications, chaque seconde compte.

Neutralisation de E.E.I. ou de E.E.M. découvert intact

Pour neutraliser un engin explosif, les démineurs porteront une attention toute particulière au détonateur, certains sont très complexes et demandent une haute dextérité. Les choses se passent rarement comme au cinéma où l’opéra/ion de désamorçage consiste à couper les fils d’alimentation électrique. Chaque EEI est différent et même si l’examen au rayon X permet généralement de repérer le mécanisme de mise à feu et de l’étudier dans les moindres détails, le désamorçage est toujours une intervention très périlleuse lorsqu’elle s’effectue à mains nues ; c’est pourquoi les artificiers utilisent des robots entièrement automatisés et radioguidés afin de démanteler l’EEI ou l’EEM à distance.

Une fois le détonateur ou le système de mise à feu neutralisé, il est alors possible de désassembler l’engin et d’en extraire la charge explosive.

L’analyse du détonateur, du système de mise à feu ainsi que de la charge subiront de nombreuses analyses très approfondies qui révéleront son poids, sa composition chimique, son origine (sa famille d’explosif).

Une fois tous ces paramètres bien déterminés, les caractéristiques essentielles de l’EEI ou de l’EEM peuvent alors être comparées à celles relevées dans d’autres affaires semblables et permettent ainsi certains rapprochements et regroupements.

SOYEZ VIGILANTS !

https://www.youtube.com/watch?v=rkZ1rigXknk

http://www.mediachimie.org/sites/default/files/expertise_p221.pdf

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_attentats_terroristes_dans_l%27Union_europ%C3%A9enne

https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/risques/pdf/brochure_vigipirate_gp-bd_0.pdf

JMD

VOTRE AVIS

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic.
Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité ét d\\\'analyse.
View more
Cookies settings
Accept
Decline
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

L’adresse de notre site Web est : https://lameutefrance.fr.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Informations de contact

Informations supplémentaires

Comment nous protégeons vos données

Procédures mises en œuvre en cas de fuite de données

Les services tiers qui nous transmettent des données

Opérations de marketing automatisé et/ou de profilage réalisées à l’aide des données personnelles

Affichage des informations liées aux secteurs soumis à des régulations spécifiques

Save settings
Cookies settings
%d blogueurs aiment cette page :