contact@lameutefrance.fr

WANTED …

Dead or alive          But better dead


L’acharnement est permanent sur lui et ses proches. Pareil pour ses enfants. Jusqu’à sa femme qui, quoi qu’elle fasse, se reçoit elle aussi un torrent de boue. Trop belle ou pas assez, trop élégante ou pas assez, étrangère, clandestine parfois, trop Américaine ou pas assez. Jusqu’à son accent étranger que certains lui reprochent. Pour mémoire, Mélania Trump, née Mélanija Knavs est d’origine Slovène (ex-Yougoslavie). Elle parle aussi 6 langues.

Rien ne lui a été épargné à ce pauvre Donald. Jusqu’à des menaces d’expulsion de la maison blanche par la force. Sans parler de la demande insistante du couple Biden pour désinfecter intégralement la maison blanche (en plus du grand nettoyage d’usage) après le passage des Trump. Officiellement pour cause de COVID, officieusement les Biden formuleraient des doutes sur l’hygiène des Trump … Insulte suprême.
Et Nancy Pelosi, cheffe de file des Démocrates à la Chambre des Représentants, tentant sans succès de lui confisquer les codes d’activation nucléaire, les militaires ayant refusé de rentrer dans ce jeu délirant.

Mais qui veut la peau de Donald Trump ?

Ne nous voilons pas la face, c’est bien cela l’objectif : le tuer politiquement, et si possible aussi, physiquement. Par un accident malencontreux bien entendu car l’affaire Kennedy a fait beaucoup trop de bruit dans le monde entier et on ne voudrait surtout pas faire de Donald une victime et encore moins donner de l’essor à son mouvement.

C’est la première fois de l’histoire de ce pays que 2 procédures en destitution sont ouvertes à l’encontre d’un président en exercice. Et la seconde, moins de 10 jours avant la fin de son mandat. Il est évident que le but recherché est la non éligibilité à vie du personnage. Et l’humiliation nationale.

C’est bien ça, une humiliation nationale !
Le discrédit, le déshonneur, l’opprobre, l’anathème éternel !
Ça peut même vous pousser au suicide, ça !
C’est que du bon !

Et pour éviter qu’il ne parle, invective, éructe ou balance simplement sur ceux qui l’ont mis à terre, toute possibilité de communiquer sur les réseaux sociaux lui a été enlevée. Le Président de la première puissance économique du monde, toujours en exercice, est censuré par les réseaux sociaux ! C’est juste énorme ! Et personne ne dit rien ou alors vraiment du bout des lèvres, et de loin.

Vous comprenez, il aurait incité ses militants et supporters au soulèvement insurrectionnel qui a fait vaciller la démocratie Américaine sur ses bases, rappelant à notre bon Schwarzenegger la triste « nuit de Cristal » de 1938 en Allemagne, Schwarzy qui s’était saisi de l’épée de Conan pour l’occasion (promis c’est vrai, regarde la photo !).

La nuit de Cristal est le pogrom contre les Juifs du Troisième Reich qui se déroula dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938 et dans la journée qui suivit. Ce pogrom a été présenté par les responsables nazis comme une réaction spontanée de la population à la mort le 9 novembre 1938 d’Ernst vom Rath, un secrétaire de l’ambassade allemande à Paris, grièvement blessé deux jours plus tôt par Herschel Grynszpan, un jeune Juif polonais d’origine allemande. En fait, le pogrom fut ordonné par le chancelier du Reich, Adolf Hitler, organisé par Joseph Goebbels et commis par des membres de la Sturmabteilung (SA), de la Schutzstaffel (SS) et de la Jeunesse hitlérienne, soutenus par le Sicherheitsdienst (SD), la Gestapo et d’autres forces de police.
Sur tout le territoire du Reich, près de deux cents synagogues et lieux de culte furent détruits, 7 500 commerces et entreprises exploités par des Juifs saccagés ; une centaine de Juifs furent assassinés, des centaines d’autres se suicidèrent ou moururent des suites de leurs blessures et près de 30 000 furent déportés en camp de concentration : au total, le pogrom et les déportations qui le suivirent causèrent la mort de 2 000 à 2 500 personnes. Point culminant de la vague antisémite qui submergea l’Allemagne dès l’arrivée des nazis au pouvoir en janvier 1933, la « nuit de Cristal » fait partie des prémices de la Shoah. (Source Wikipédia)

Je n’ai pas l’impression que nous ayons vu le même film Arnold et moi. Cette visite du capitole n’avait rien d’une insurrection. Les manifestants avaient même l’air surpris d’avoir pu rentrer si facilement ! Sur d’autres images on voit même la police leur ouvrir les portes et les encadrer durant la « visite ». Certes des morts sont à déplorer mais encore une fois les images parlent d’elles-mêmes : un agent de sécurité ou de police du Capitole a simplement mis en joue cette femme qui passait par-dessus une barricade de fortune et a délibérément visé la tête.
Un véritable coup de force aurait fait des centaines de victimes. Et des deux côtés. Je rappelle que les Républicains sont pro armes, en ont tous, et étaient venus manifester pacifiquement sans aucune arme et heureusement. La prise du Capitole me semble plus être un bon petit piège des progressistes pour accuser les pro Trump et leur leader des 7 plaies d’Égypte.
Et ça a marché du tonnerre.

Quant aux « Proud Boys », groupe de supporters de Trump, ils sont maintenant devenus cellule terroriste pour le Canada. Au même titre qu’Al Qaïda ou qu’Al Nosra. Intéressant.

Par contre, les groupes BLM (Black Lives Matter) et ANTIFA qui ont saccagé des dizaines de villes et centres urbains, dépouillé, vandalisé et consumé des centaines de magasins, attaqué et incendié des commissariats, détruit des dizaines de véhicules, commis des meurtres de sang sur des victimes juste parce que c’était des blancs, eux, tout va bien, ils sont dans le camp des gentils. Et ils ont le soutien indéfectible du parti Démocrate et des mouvements Progressistes. Enfin, à voir maintenant que les progressistes ont accédé aux pleins pouvoirs, si on va encore voir ce genre de mouvement se développer.

Reconnaissons tout de même que Donald a été d’une naïveté confondante sur ce coup-là. Cet homme qui n’est pourtant pas un idiot, loin s’en faut, et qui annonçait lui-même que les élections allaient être le théâtre de malversations diverses et variées, n’a pas fait grand-chose pour s’en prémunir. Excès d’arrogance (car il n’est pas dépourvu de cette qualité non plus comme chacun sait) ou (naïveté confondante parce que convaincu que ses opposants auraient quand même un minimum de décence civique), il n’en reste pas moins qu’il a été totalement roulé dans la farine, et plus de 70 millions d’électeurs avec lui.

Si j’ai un conseil à vous donner, penchez-vous un peu sur la doctrine progressiste. Le vrai danger qui menace nos sociétés occidentales réside là.

« Selon certains auteurs, le progressisme est la volonté d’instaurer ou d’imposer un progrès social par des réformes ou par lviolence » (Source Wikipédia). Il serait intéressant aussi de voir ce que revêt le concept de « progrès social ». Vous seriez surpris, mes amis, nous n’en avons pas la même définition.

 

Donald Trump a dû leur faire une sacrée trouille pour qu’ils s’acharnent à ce point sur lui et qu’ils veulent à ce point le voir disparaitre, corps et doctrine. Il a presque failli réussir à « assécher les marécages » (DRAIN THE SWAMP) que sont certaines institutions américaines et certaines agences gouvernementales qui concourent à donner vie et substance à cette notion un peu abstraite d’État Profond (DEEP STATE). S’il avait pu faire un second mandat, il aurait probablement réussi. Il était déjà parvenu, à leur grand dam d’ailleurs, à s’en passer dans la gestion quotidienne de son mandat. Il ne se faisait pas dicter sa conduite. Pour le bon et le mauvais d’ailleurs.

Et il n’a lancé aucune guerre non plus. Ce qui représente un manque à gagner colossal pour certains groupes de pression en place.

Mais le vrai drame reste à venir. Outre l’annihilation de l’ère Trump, les progressistes vont lancer – et ont déjà commencé – une chasse à l’homme contre les collaborateurs de Trump et jusqu’à ses supporters. Le magazine FORBES informe – menace ? – quiconque qui recrutera un ancien collaborateur de Trump verra « toute la communication de son entreprise considérée comme un mensonge et sera doublement vérifiée, scrutée, investiguée avec le même scepticisme que s’il s’agissait d’un tweet de Trump. Vous voulez que le plus grand groupe de médias de business au monde vous considère comme un potentiel entonnoir de désinformation ? Alors recrutez ailleurs… ».

Let it be known to the business world: Hire any of Trump’s fellow fabulists above, and Forbes will assume that everything your company or firm talks about is a lie. We’re going to scrutinize, double-check, investigate with the same skepticism we’d approach a Trump tweet. Want to ensure the world’s biggest business media brand approaches you as a potential funnel of disinformation? Then hire away. FORBES

Cela ne concerne pas seulement les collaborateurs politiques de Trump. Cette véritable chasse aux sorcières s’organise aussi contre tout supporter au sein de toute organisation étatique ou privée, dans la sphère publique ou personnelle. Ils sont pistés sur les réseaux sociaux, traqués et mis à l’index.

C’est d’ailleurs assez curieux de constater à quel point nos médias n’en parlent absolument jamais. Ja-mais.

Flhéo Dalar

VOTRE AVIS

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic.
Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité ét d\\\'analyse.
View more
Cookies settings
Accept
Decline
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

L’adresse de notre site Web est : https://lameutefrance.fr.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Informations de contact

Informations supplémentaires

Comment nous protégeons vos données

Procédures mises en œuvre en cas de fuite de données

Les services tiers qui nous transmettent des données

Opérations de marketing automatisé et/ou de profilage réalisées à l’aide des données personnelles

Affichage des informations liées aux secteurs soumis à des régulations spécifiques

Save settings
Cookies settings
%d blogueurs aiment cette page :