contact@lameutefrance.fr

Que vous inspire cette photo ?

Personnellement elle m’a interpellée voir interloquée…et m’a amenée à quelques réflexions que je partage avec vous.

Peut-être ainsi trouvez-vous cela rassurant, un père protégeant son fils du virus de ce fameux Covid-19 en lui ajustant un masque sur la bouche….

Mon impression est différente.

J’ai mal en regardant cette photo, comme si l’avenir serait dorénavant cette image…une muselière mise sur notre bouche et celles de nos enfants, comme une volonté de nous faire taire, que ce soient nos réprobations, nos joies, nos envies, nos libertés, nos pensées…

Comme cette fameuse liberté d’expression à géométrie variable selon le sujet…

Celle-ci ne peut s’appliquer pour une certaine communauté qui réclame à cors et à cris une égalité qu’ils réfutent eux-mêmes en se stigmatisant. Pendant que nos libertés sont atteintes, partout le voile monte. J’OSE… Oui j’ose faire la corrélation entre ce masque et ce voile mis sur les cheveux des petites-filles. J’OSE franchir le pas, j’ose comparer cette façon d’effacer nos expressions derrière un masque et celle de  » bâcher  » ces femmes, de les cacher sous des vêtements. Si vous ne vous conformez pas, on vous l’impose…par la peur.

Rien n’est un choix, tout cela nous est imposé.

Que va être la France demain ?

Un pays où on va exiger des jupes longues pour les filles et toute la panoplie qui va avec….

Le corps féminin étant un objet coupable, responsable de la tentation sexuelle pour l’homme incapable de se contrôler à la vue d’une mèche de cheveux ou d’une cheville, doit être caché.

Alors habituons très tôt ces fillettes afin qu’elles ne se rebellent pas plus tard … Ou comment retirer la construction du libre-arbitre d’une gamine.

L’islamisation est galopante, non pas parce que c’est une Religion d’Amour de Tolérance et de Paix, bien au contraire mais parce que cette politique gauchiste a abdiqué pour se fourvoyer avec les représentants de l’islamisme. Un retour en arrière est programmé si vous n’y prêtez pas attention, si au nom de la tolérance vous acceptez l’intolérable.

Un pays où on va exiger de vous taire, de ne pas interférer avec les décisions d’un gouvernement, de ne pas manifester son mécontentement . . .

Nos valeurs, nos libertés sont sans cesse bafouées, décriées. Le Gaulois doit dorénavant accepter de s’autocensurer pour éviter les ennuis. Il est malvenu ainsi de contrarier les plans de ces maîtres et instituts en haut lieu sous peine d’être complotiste . . . Un si vilain mot devenu en quelques temps une vision extra-terrestre, un mot vous dénigrant dès que vous osez suggérer une oligarchie visant à transformer ce monde. Surtout ne parlez pas d’immigration massive, ni de grand remplacement, ni de vos soupçons sur ce virus, ni de cette volonté d’abattre une économie faite de travailleurs indépendants . . .

Chut ! Taisez-vous !

Un pays où l’on va exiger d’un enfant de bien rentrer dans le moule. Alors je vous arrête de suite, je suis contre l’enfant-roi, je suis pour l’autorité intelligente et pour le respect.

Juste j’en reviens à cette image, cette photo que je vous ai mise pour illustrer mes propos. Une anecdote m’a été répétée sous fond d’une conversation banale juste après l’imposition des masques pour les enfants dès 6 ans. Ma belle-sœur me raconte que son petit-fils a dorénavant de meilleurs notes car il se tait en classe, ne pose plus trop de questions, travaille en silence… Avec ce masque sur la bouche. J’ai halluciné. Ces gamins seront cette génération sacrifiée, soumise.

Un pays où l’on va exiger de la police, et autres corporations, d’être observée, décortiquée, interrogée. Comment la République peut-elle se faire respecter sur tout le territoire ?

A l’heure où nos forces de l’ordre sous-équipées ne peuvent plus compter sur le soutien de la justice. Ne venez pas me parler des Gilets Jaunes, sur cette manifestation légitime du départ est venue se greffer des connards avec cette attitude infantile de vouloir donner des coups mais de ne pas accepter d’en recevoir, ni de ces blacks blocs venus casser du flic . . .

Non le problème majeur est l’indigence coupable de la réponse pénale. Les sanctions infligées aux délinquants sont en général non dissuasives. Certains policiers en arrivent à « jouer les caïds « par nécessité, parce que l’organisation du service, l’institution judiciaire laxiste et les médias majoritairement hostiles ne leur laissent aucun autre moyen de tenter d’accomplir leur mission. Bien sûr quelques-uns d’entre eux y prennent du plaisir, pourcentage détestable, mais inévitable de brutes et d’abrutis et qui doivent être sanctionnés. Mais au vu de l’autre Traoré, il ne serait pas bon de désavouer les gardiens.

Quand les loups vous font croire que les bergers sont une menace, les moutons suivent.

 Un climat anxiogène plane sur notre pays, sur cette France où la Liberté est provisoire, l’Égalité est dérisoire et la Fraternité est aléatoire. Où la menace d’une guerre civile fait ressortir d’un côté ceux qui ne veulent pas voir et de l’autre les éveillés, les patriotes qui ne veulent plus voir sombrer ce pays où le simple fait de brandir le drapeau Français fait de vous un facho.

Alors de quel côté êtes-vous ? Celui des lâches ou de celui, qui envers et contre tous, continuera à parler, à discuter, à défendre son point de vue, à rallier, à démontrer, à convaincre … malgré ce masque, cette muselière.

Manue

VOTRE AVIS

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic.
Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité ét d\\\'analyse.
View more
Cookies settings
Accept
Decline
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

L’adresse de notre site Web est : https://lameutefrance.fr.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Informations de contact

Informations supplémentaires

Comment nous protégeons vos données

Procédures mises en œuvre en cas de fuite de données

Les services tiers qui nous transmettent des données

Opérations de marketing automatisé et/ou de profilage réalisées à l’aide des données personnelles

Affichage des informations liées aux secteurs soumis à des régulations spécifiques

Save settings
Cookies settings
%d blogueurs aiment cette page :