contact@lameutefrance.fr

Le pistolet Type Ruby, calibre 7,65 Browning

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir l’arme qui a été utilisée pour l’assassinat de l’Amiral Darlan le 27 décembre 1942 .

Pour celles et ceux n’ayant jamais entendu parler de cette homme, il s’agissait du chef du gouvernement de Vichy, qui avait été le Ministre de la Marine du 1er gouvernement sous Pétain et qui s’impliquait totalement dans la collaboration avec l’Allemagne.

Le décor est planté, mais l’homme ne nous intéresse pas, donc pas de polémiques, concentrons – nous sur l’arme utilisée et tout ce qui tourne autour, car le cas est intéressant.

Le tireur, Fernand Bonnier de la Chapelle, a tiré à deux reprises sur l’Amiral lorsque celui – ci sortait de son bureau.

Aussitôt il est ceinturé et on lui arrache son arme des mains, mais c’est trop tard.

L’arme est un pistolet Type Ruby, calibre 7,65 Browning .

L’arme avait été capturée sur un Gendarme maritime  dont c’était l’arme de dotation et qui avait le 8 novembre 1942 menacé de tirer sur des insurgés. Mais pour une raison indéterminée, le coup n était pas parti !

Les insurgés n ‘avaient eu alors qu’à le désarmer, et constatèrent effectivement que le pistolet ne fonctionnait pas.

Connaissant la fabrication des pistolets de Type Ruby, et l ‘arme ayant déjà au moins 20 ans de service derrière elle, cela ne nous étonne qu’à moitié …

L’arme volée est alors discrètement confiée à un armurier d’Alger, rue Bab-Azoun, celui – ci la remet en service et l’un des acteurs du complot du futur assassinat la récupère le 22 décembre .

L’arme est alors confiée au futur tireur, mais celui – ci n’a pas confiance en cette arme qui pourrait bien alors refuser de fonctionner une nouvelle fois au moment de l’utiliser .

Nous savons que ces hommes possédaient aussi un revolver de petit calibre assez ancien, dont le fonctionnement était parfait, mais malheureusement nous n’en connaissons pas le modèle.

Fernand Bonnier de la Chapelle va hésiter entre les deux armes, il va alors se livrer à des essais dans un endroit discret.

Il tire alors plusieurs cartouches avec le pistolet qui fonctionne sans problèmes.

On regarni le chargeur à sa pleine capacité et Bonnier le range dans sa veste, l’arme sera utilisée avec succès 5 jours plus tard.

Ce qui est étonnant tout de même dans cette histoire, c’est de voir un Gendarme armé d un pistolet qui ne fonctionnait pas, le coup refusant de partir lorsque l’on pressait la détente !

Peut être avait – il perçu cette arme peu de temps auparavant et n’avait – il pas eu encore eu le temps de l’essayer ?

Au moins on essaye son arme « à vide« , par simple vérification … puis confier à un Gendarme une arme qui n’est pas vérifiée ne plaide pas en faveur des armuriers du corps de Gendarmerie concerné !

Quoiqu’il en soit, ce pistolet médiocre fera son office après réparation, ces armes « consommables » de la première guerre mondiale n’étaient pas destinées à assurer un long et honorable service mais étaient destinées à pouvoir tirer quelques centaines de coups, au mieux, à un moment tragique de notre histoire où la quantité d’armes était prioritaire sur leur qualité.

Contrairement à d’autres armes de poing de cette époque, le pistolet de  » Type Ruby » n’aura jamais droit à son titre de gloire.

Il est aussi l’instrument oublié de cet assassinat, à tel point que dès le lendemain, les journaux vont faire leur « une » en annonçant que l’Amiral Darlan a été assassiné à « coups de revolver ». 

Une arme médiocre, refusant de fonctionner, réparée au dernier moment avant son utilisation …

« Peu importe l’arme que tu utiliseras, du moment qu’elle sera l’expression de ta propre volonté« .

LPN

VOTRE AVIS

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic.
Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité ét d\\\'analyse.
View more
Cookies settings
Accept
Decline
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

L’adresse de notre site Web est : https://lameutefrance.fr.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Informations de contact

Informations supplémentaires

Comment nous protégeons vos données

Procédures mises en œuvre en cas de fuite de données

Les services tiers qui nous transmettent des données

Opérations de marketing automatisé et/ou de profilage réalisées à l’aide des données personnelles

Affichage des informations liées aux secteurs soumis à des régulations spécifiques

Save settings
Cookies settings
%d blogueurs aiment cette page :