contact@lameutefrance.fr

Interview de Christoff

Salut Chris.

On se connaît par FB depuis longtemps maintenant et j’ai eu le plaisir de t’entendre chanter à la fête des 10 ans de la Ligue du Midi.

Es-tu un chanteur engagé et si oui en quoi consiste ton engagement ?

Oui je suis un chanteur engagé…par personne comme j’aime à le dire à chaque fois qu’on me pose la question. Dans un de mes titres (qui ne figure pas sur mes albums) qui s’intitule « Vendu » je disais « Chanteur engagé, oui par ENDEMOL , véritable justicier à la sauce demi molle… » Le titre était bien évidemment une diatribe à charge envers tous ces soi-disant artistes engagés, qui au final ne le sont pas plus que Nabila, Cali étant pour moi l’archétype du faux rebelle. Il ne suffit pas d’avoir un jean troué pour devenir Zorro hein !Tu me demandes en quoi consiste mon engagement, et bien j’ai envie de te dire mon cher ami que je tente d’apporter ma petite pierre à l’édifice, en comblant une place laissée vacante (ou presque),  à savoir la chanson engagée « pour de vrai », celle qui vous ferme des portes pour en ouvrir de plus petites. La réappropriation culturelle doit passer par la musique sans s’interdire d’utiliser les codes dits mainstream.

Tu as l’impression que cet engagement nuit à ta carrière ? Ou au contraire qu’il t’amène un public ?

Très franchement, je ne raisonne pas en ces termes. J’ai commencé la musique à l’age de 16 ans, avec la guitare électrique et c’est vers l’age de 20 ans à peu près que j’ai intégré le chant à mes compositions. Dès lors, il m’a semblé normal et instinctif de chanter ce que j’avais envie de dire, sans calcul aucun. Pour l’anecdote (pas très glorieuse), ma première composition chantée était un brulot anti Le Pen (écrite entre les 2 tours de l’élection présidentielle JMLP/Chirac). Si tu commences à chanter un truc pour draguer un auditoire, je considère que tu deviens une pute, enfin un mec sans fierté ni déontologie quoi. Bon après, c’est sûr que je n’ai sans doute pas choisi le créneau le plus porteur mais je suis victime de mon intégrité on va dire…

Est-ce que tu t’es déjà posé la question de te « désengager » pour toucher un plus vaste public ?

LOL et ma main dans ta gueule ?!!! Plus sérieusement, je vais faire un truc qui ne se fait pas mais je vais me citer. Dans le titre « Format TV » (titre figurant sur mon nouvel album ARCADIA) je dis « je n’ai pas choisi le chemin le plus facile, mais jamais un miroir ne me semble hostile »

Je suis plus vieux que toi mais je suppose que comme moi tu as été influencé par la génération des chanteurs français comme Brassens, Ferré, Ferrat et bien d’autres qui portaient clairement des idées de gauche. Brel sans être « de droite » est un peu à part… Comment expliques-tu cette pauvreté de chanteurs « de droite » ?

Et bien bizarrement, je n’ai jamais été très sensible à la plume de Brassens et pour être honnête, je ne connais que très peu la musique de Ferra et Ferré (à part leurs grands succès bien sûr).Pour moi, Jacques Brel, c’est le patron, il est indépassable même si je sais qu’en matière de musique, la subjectivité  est reine. Ce mec semblait jouer sa vie sur scène, je crois même qu’il la jouait en fait. Pourquoi pas plus de chanteurs de droite? c’est vrai qu’a part peut-être Michel Sardou, il n’y en a pas beaucoup qui me viennent en tête…Après il en existe sans doute, mais pas très connus (rappeurs natios, groupe de RAC ou RIC…).

Tu écoutais Jean Pax Méfret ?

Bon tu vas dire que je cumule les lacunes, mais je ne connais Jean Pax Méfret que de (bonne) réputation. Cet été, un abbé (et ami) de la fraternité Saint Pie X m’a offert un album de cet artiste et je n’ai toujours pas pris le temps de l’écouter, shame on me, mais je compte me rattraper tant ce que j’entends à son égard est élogieux.

Aujourd’hui quels sont les artistes et les sujets qui t’inspirent ?

Les artistes qui m’inspirent…bonne question. C’est con ce que je vais dire, mais j’ai l’impression d’avoir passé l’âge d’être inspiré par d’autres, même si je le suis peut-être de façon inconsciente.  Je m’inspire de la vie, de ce monde en pleine décrépitude dans lequel on peut croiser des connards masqués dans leur putain de bagnole et ou des « mineurs » clandestins de 30 piges gagnent plus de tunes que la caissière du supermarché qui bosse même le dimanche et les fériés…Y a vraiment de quoi faire je t’assure!

Ca t’ennuie de nous parler un peu de toi ? Tu as un métier « alimentaire », une vie de famille ?

Oui avant le virus mortel du COVID qui tue les vieillards asthmatiques je tenais une chambre d’hôtes et je donnais des cours de guitare…sinon je suis marié et heureux ;).

Je sais que tu es un adepte du bras de fer et que tu y es même assez bon. C’est drôle parce que quand on te voit tu n’es pas un colosse. C’est quoi ton secret ? Quelle est la part du mental ? Il y vraiment une ou des techniques, un entraînement spécifique ?

Oui c’est vrai, j’aime bien faire des bras de fer, surtout en fin de soirée arrosée, j’aime ça au même titre que j’aime raconter des blagues graveleuses, j’assume ce coté que certains qualifieront de « beauf » mais moi je trouve ça surtout très français. Au bras de fer , je ne suis pas vilain en effet. Plusieurs raisons à cela, déjà, quand j’étais môme, mon défunt père qui aimait bien Stallone m’a fait découvrir le film « Over the top ». Mais tu sais François, je suis un faux « maigre » et du haut de mes 41 ans, j’ai les abdos dessinés et une bonne patate de forain ;). Je pratique le sport au quotidien, et pas plus tard qu’il y a 5 minutes, je viens de faire une série de 100 pompes. Pour l’anecdote, durant le (premier) confinement, j’ai gagné un concours de 1000 pompes en visio avec des gars de l’ECP (équipe communautaire Paris) entre autres. Ben comme dans tout, le mental c’est super important, mais ceci étant, je me fais éclater au bras de fer de temps à autre hein, même par certains amis communs qui se reconnaîtront…

Sinon je te sais très attaché à la Bretagne, ta région. Pourquoi ? C’est quoi la Bretagne pour toi ? Peut-on être à la fois régionaliste et nationaliste ? Nationaliste et Européen ?

Ben c’est connu, le breton est chauvin! Je n’ai pas choisi à la base, je suis né en Bretagne et il se trouve que pour rien au monde je ne voudrais la quitter. Après, un Corse, un Basque ou tout autre personne enracinée pourrait tenir le même discours que moi je n’en doute pas. C’est tout de suite moins évident pour les Parisiens, suffit de voir leur exode à l’approche des épisodes de confinement. Je ne suis pas indépendantiste, mais en même temps je dois l’être un peu parce que déjà historiquement, la Bretagne n’a pas toujours été française et surtout, je me fais violence dès lors que je m’en éloigne. Oui je pense que l’on peut être régionaliste et nationaliste puisque déjà, il ne me semble pas que tu sois breton et il me semble aussi que nous sommes amis. C’est un peu ça qui me « dérange » chez mes amis indépendantistes bretons, il n’y a pas que la Bretagne dans la vie, j’ai des amis aux 4 coins de la France, et j’aurais l’impression de leur manquer de respect en me résumant à un activiste en ciré jaune. Si j’aime tant la Bretagne au delà de l’irrationnel, c’est parce que je la connais bien, j’ai su où y vivre, près de la mer, loin des villes cosmopolites telles que Brest, Saint Brieuc… Toutes les grandes villes de France sans exceptions sont impactées par l’immigration de masse , mais en Bretagne , contrairement à beaucoup d’autres régions, les villes moyennes et les villages sont « blancs ». Ce n’est pas politiquement correct ce que je dis mais ça tombe bien puisque je ne le suis pas.

Parlons un peu de ta musique. Tu viens de sortir un deuxième album dont le titre phare « Poème Révolutionnaire » a été écrit par l’excellent Romain Guérin. Je trouve que ta musique est un peu plus aboutie, un peu moins folk et un peu plus rock… Je me trompe ?

Alors pour le coup je suis l’auteur de tous les titres de l’album, je pense que la méprise vient du fait que Romain Guérin est un poète (entre autres) et « POEME révolutionnaire »  n’est pas forcément le « tube » de l’album. Pour le côté « plus rock » tu as complètement raison, je ne voulais pas faire un « L’armée du silence » bis. J’aurai toujours une tendresse pour mon premier album, mais il est certain qu’il était moins arrangé que mon nouvel opus. Sur ARCADIA, je voulais quelque chose de plus instrumental, laissant la part belle aux guitares electriques, mais pas que, il y a également plus de harpe, du piano, des ambiances électro…

Dans ton 1er album il y avait un titre « Les Sous » que j’aimais beaucoup et qui était servi par un très beau clip en noir et blanc (il me semble d’ailleurs y reconnaître un ami commun). Et je me suis fait une réflexion… On a déjà dû te dire que ta voix faisait parfois un peu penser à Damien Saez qui bien que talentueux n’est pas de nos idées. Damien Saez chante « Les p’tits sous » et toi « Les sous »… Hasard ?

Oh que oui, tu n’es pas le premier à évoquer ce parallèle entre ma musique et celle de Damien Saez, preuve en est, à plusieurs reprises, des internautes m’ont qualifié de « Saez de droite ». Dans l’absolu ça ne me dérange pas dans la mesure où la seule chose qui me gêne chez l’artiste pré-cité c’est son côté gauchiste. Ceci étant, je n’ai jamais cherché à cultiver un quelconque mimétisme avec Saez. Pour la petite histoire, au début des années 2000, quand j’ai commencé à enregistrer des maquettes sur mon pc dans ma chambre d’ado et que j’ai soumis le résultat (timidement) à mes potes, deux d’entre eux m’ont dit « ah c’est sympa, ça me fait un peu penser à Saez », ce à quoi j’ai répondu « c’est qui? » « ben tu connais pas la chanson « jeune et con »? », efffectivement je connaissais ce titre qui tournait beaucoup sur les ondes. Suite à cela, je me suis penché sur la musique du bonhomme, au début, sa voix un peu nasillarde m’irritait, mais je m’y suis fait. Il n’y a aucune corrélation entre « Les sous » issu de mon premier album et « Les p’tits sous » (très bon titre au demeurant qui est sur l’excellent album « j’accuse » 😉 ). J’ai écouté et adoré deux albums de Damien Saez, « Debbie » et « J’accuse », après, ses délires de gauchiasse sont pour moi rédhibitoires et je ne le suis plus depuis une dizaine d’années je dirais. Mais oui, c’est un hasard « Les p’tits sous » et « Les sous » même si, tout comme toi, je me suis fait la réflexion, mais après coup, parole de GOY !

Tiens puisqu’on a évoqué Romain Guérin tu aimerais nous en dire quelques mots ?

Ben tu vois qu’au final, la petite méprise quant à l’auteur du titre « Poème révolutionnaire » servira à parler de mon ami, l’écrivain, poète et musicien Romain Guérin. T’es trop fort François, tu es capable de transformer une coquille en opportunité ! Pour la faire courte, j’ai rencontré Romain il y a de ça un peu plus de 3 ans, je l’avais vu dans l’émission META TV présentée par le regretté Tepa (paix à son âme), dans laquelle Romain relatait son expérience sur le jeûne (livre à l’appui). Ensuite, via facebook, je lui avais dit tout le bien que je pensais de sa prestation et que s’il passait en Bretagne, je l’accueillerais avec plaisir. Ce n’est pas resté lettre morte et quelques semaines plus tard, je le recevais chez moi, autour d’une bonne tablée, ça a collé tout de suite entre nous. Il a écrit le sublime roman « Le journal d’Anne France » qui a rencontré un succès largement mérité (même Jean Raspail a été conquis par cette oeuvre que je ne saurais que recommander). Ensuite, il a sorti un album néo-grunge de très bonne facture « Fugue » sur lequel je suis présent le temps d’un duo engagé « Pas de pression ». Romain et moi apprécions grandement nos travaux respectifs, raison pour laquelle il est présent sur mon nouvel album, sur le titre « Dès demain ».

Si on ne devait écouter qu’une seule chanson pour te découvrir, laquelle choisirais-tu ?

Désolé mon ami, mais je ne saurais répondre à cette question, car comme j’aime à le dire, chez moi, pas de « Face B » je m’implique de la même manière pour chaque titre.

Pour finir je voudrais te faire une petite déclaration. En dehors de ton talent je trouve que tu es un garçon extrêmement attachant. Tu es d’une gentillesse, d’une humilité et d’une politesse exemplaires. On sent que les valeurs humaines et la camaraderie sont essentielles pour toi. Tu es le contraire de l’artiste qui joue les starlettes… Tu as souvent été déçu en amitié ? Sans langue de bois tu penses quoi de notre milieu natio en général ? Y’a un message que tu aimerais lui faire passer ?

Merci du fond du coeur François ça me touche! Mais tu sais, je pourrais dire la même chose de toi, tu as cumulé plusieurs millions de vues au total, et tu as su rester quelqu’un d’accessible, serviable et d’une grande gentillesse. J’ai passé un très bon moment avec toi lors des 10 ans de la ligue du midi! VRAIMENT! En amitié, j’ai été déçu un certain nombre de fois, et c’est quelque chose que je vis très mal, j’en ai même fait une chanson « Judas » qui figurera sur mon prochain album. Ce que je pense du milieu? et bien je distingue les gens qui font, et les commentateurs passifs qui avancent sous pseudos, de véritables pilules contraceptives dont la Terre entière se passerait volontiers. A l’inverse, il y a de très belles personnes, je pense notamment à mon ami Romain, Daniel Conversano, Adrien Abauzit, Thomas Joly, Pierre Cassens et tant d’autres, qui eux prennent des risques et sont toujours dans l’action et l’initiative.

Allez une dernière question pour se quitter. A Noël tu fais quoi ? Plutôt messe de minuit ou ripailles ? Ou les deux ?

RIPAILLE!!!

Un mot de conclusion ?

Pour finir, j’aimerais également mettre en lumière mon ami Antoine Bernard

 ( http://www.antoinebernardvideaste.fr/ ) talentueux vidéaste et photographe qui a réalisé avec brio tous les visuels de mon nouveau CD et qui est aux manettes pour la réalisation de mes clips. Il est clair qu’il contribue à ma professionnalisation.

Quant aux gens qui liront ces lignes, je ne peux que vous inviter à embarquer à bord de l’ARCADIA, sous la bannière de la liberté.

Joyeux Noël et merci beaucoup François pour cette visibilité que tu m’offres!

Pour découvrir Christoff sa chaîne Youtube est ici

Et pour offrir ou vous offrir ses albums c’est ici que ça se passe :

François Galvaire

VOTRE AVIS

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic.
Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité ét d\\\'analyse.
View more
Cookies settings
Accept
Decline
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

L’adresse de notre site Web est : https://lameutefrance.fr.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Informations de contact

Informations supplémentaires

Comment nous protégeons vos données

Procédures mises en œuvre en cas de fuite de données

Les services tiers qui nous transmettent des données

Opérations de marketing automatisé et/ou de profilage réalisées à l’aide des données personnelles

Affichage des informations liées aux secteurs soumis à des régulations spécifiques

Save settings
Cookies settings
%d blogueurs aiment cette page :