contact@lameutefrance.fr

APPEL DU BATACLAN 13 NOVEMBRE

Avec la Ligue du Midi, Riposte Laïque et de nombreuses associations, la Meute France soutient l’appel de Patrick JARDIN signé par notre Président François GALVAIRE.

Mes chers compatriotes,

Il y a 5 ans, le 13 novembre 2015, je perdais ma fille, assassinée dans la salle de spectacle du Bataclan par des monstres islamistes. Depuis je n’ai eu de cesse de lutter contre l’islam – que certains appellent encore islamisme – qui tue nos concitoyens, alors que les responsables politiques n’ont rien fait pour répondre aux tueurs islamiques.

Après Charlie Hebdo et l’Hyper Casher, ils n’ont rien fait ; après la décapitation d’Hervé Cornara, ils n’ont rien fait ; après le Bataclan, ils n’ont rien fait ; après le massacre de Nice, ils n’ont rien fait ; après l’assassinat des deux policiers chez eux, devant leur enfant de 3 ans, ils n’ont rien fait ; après la décapitation du père Hamel, ils n’ont rien fait ; après l’assassinat d’un policier sur les Champs-Élysées, ils n’ont rien fait ; après l’assassinat des deux jeunes filles devant la gare de Marseille, ils n’ont rien fait ; après l’assassinat d’Arnaud Beltrame, ils n’ont rien fait ; après la fusillade au marché de Noël à Strasbourg, ils n’ont rien fait ; après la tuerie à l’arme blanche dans les locaux de la préfecture de Paris, ils n’ont rien fait ; après l’assassinat d’un homme dans un parc à Villejuif, ils n’ont rien fait ; après l’assassinat cet été à Romans-sur-Isère de deux hommes, dont un père devant son fils de 12 ans, ils n’ont rien fait ; après l’attaque à la machette devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, ils n’ont rien fait ; après la décapitation de Samuel Paty, ils n’ont rien fait ; après l’assassinat de 3 personnes dans la basilique de Nice, ILS NE FERONT RIEN. On nous a promis l’expulsion de 231 personnes (qui étaient déjà prévues d’être expulsées), à ma connaissance seuls 14 l’ont été. On nous a promis la fermeture de certaines mosquées salafistes, seule une seule, à ce jour, l’a été, et encore pour seulement 6 MOIS. On nous a promis la dissolution d’associations islamistes, dont le CCIF, seule une seule l’a été à ce jour.

LA SITUATION EST GRAVE ET PAR RESPECT POUR LES VICTIMES ET LEURS FAMILLES, IL EST INDISPENSABLE DE PRENDRE IMMÉDIATEMENT LES MESURES POUR FAIRE CESSER CES TUERIES. NOUS NE POUVONS PAS RESTER PASSIFS DEVANT LES 270 MORTS DEPUIS JANVIER 2015.

Les attentats continuent et même s’accélèrent – nous sommes en train de passer, avec ce « jihad individuel », de 1 attentat par semaine à 1 attentat par jour. Le gouvernement reste dans une posture de déni face à la guerre qui nous est faite, c’est INTOLÉRABLE ! La justice semble nous avoir trahis, elle semble s’être donnée à nos ennemis. Et les forces de police, de gendarmerie sont laissées sans direction, sans ordres efficaces, offertes en pâture aux barbares, alors qu’il paraît indispensable d’appuyer la mobilisation des forces de l’ordre et de l’armée contre l’envahisseur.

Constatant la carence, constante, persistante, coupable et criminelle de ceux qui ont la charge de la défense et de l’avenir de notre peuple, je vous lance cet appel, mes chers compatriotes, mes frères, pour dire non, avec moi, aux assassins et aux barbares.

J’en appelle à vous, mes compatriotes, hommes et femmes de cœur, de bonne volonté, d’honneur, de courage comme lors de notre lutte contre le concert abject de Médine au Bataclan.

Je vous invite à exiger avec moi la mise en place de plusieurs mesures de bon sens immédiates

– la reprise en main des Français volontaires pour assurer la sécurité de nos femmes, de nos enfants, de nos aînés et de nos lieux de cultes par la création d’un comité de garde nationale sous l’autorité et en parfaite symbiose avec nos services de police et de gendarmerie, après avoir constaté qu’en ce domaine l’État est incapable de nous apporter la sécurité qu’il doit à chaque Français. L’État, à qui le peuple français a transféré le monopole de violence légitime pour assurer sa sécurité, a rompu unilatéralement ce contrat, a trahi la Constitution qui le liait au peuple en l’abandonnant sans défense à la violence et à la barbarie. Dans ce cas le peuple est parfaitement légitime pour recouvrer par lui-même sa sécurité, première condition sine qua non de toutes les libertés

– La fermeture de nos frontières aux envahisseurs qui ne fuient pas leur pays en guerre mais viennent chasser sur notre sol toutes les aides sociales qui ne devraient être réservées qu’aux seuls Français

– La proclamation de l’état d’urgence afin que nos forces de l’ordre puissent sans justificatif procéder à des perquisitions, ce qui avait permis en 2015 la récupération de plusieurs centaines d’armes

– le rappel des réservistes, ce qui nous permettra de confiner et de désarmer les territoires perdus de la République

– l’organisation d’un référendum tendant au rétablissement de la peine de mort pour les terroristes, ceux qui agressent les forces de l’ordre (militaires, policiers, gendarmes, policiers municipaux), le personnel enseignants, les soignants, les pompiers, en un mot ceux qui s’attaquent à tous nos concitoyens de la « première ligne »

l’abrogation des lois favorables à nos ennemis et hostiles aux défenseurs de la France

– la suppression de la double nationalité. Ceux qui en bénéficient devront choisir obligatoirement leur nationalité et s’ils ne choisissent pas la nationalité française, expulsion immédiate et expulsion immédiate de tous les islamistes radicaux et de façon plus générale ceux qui préfèrent la charia aux lois de la France

– La fermeture immédiate de toutes les mosquées salafistes et obligation pour les autres d’effectuer leurs prêches en français

– Exiger de l’Union européenne que la France en matière de lutte contre l’immigration puisse retrouver sa complète autonomie.

J’en appelle en outre à la constitution d’un Comité de salut public républicain, rassemblant tous les responsables français de toutes tendances politiques afin de matérialiser une union nationale, comme lors de la formidable marche dans Paris suite au massacre de Charlie Hebdo pour faire face à la colonisation de notre Patrie.

Je demande la constitution d’une commission parlementaire pour juger si le Coran et l’islam qui en découle sont compatibles avec les valeurs de la France ; en attendant je demande un moratoire d’un an sur la visibilité de l’islam sur le territoire français au nom du principe de précaution justifiant le confinement.

Dans nos métropoles, nos villes, nos villages, ici, mais aussi outre-mer, l’heure du réveil a sonné. Français patriotes, amoureux de la France, levons-nous, comme nos glorieux aïeux ont su le faire, même dans des situations plus graves que celle que nous connaissons aujourd’hui. Soyons dignes de notre glorieuse histoire, de nos ancêtres de Poitiers, de Bouvines, de Valmy, de Bir-Hakeim. Soyons la continuation de leur bravoure, de leurs efforts, de leurs sacrifices, reprenons en mains le destin de notre Patrie.

Pour la France…

Patrick Jardin

Premiers signataires :

Thomas Bégué, Cadre associatif, Bordeaux

Christophe Bezed, Chanteur

François Billot de Lochner, Président de « Liberté politique »

Jean-Pierre Blanchard, Action Sociale Populaire,

Pasteur Hugues Bouchu, Président des Amis Franciliens de Synthèse Nationale

Renaud Camus, Ecrivain, Président du CNRE

Pierre Cassen, Fondateur de Riposte Laïque

Philippe Chansay-Wilmotte, Président de la Chaîne Verte, Avocat Bruxelles

Albert Chennouf, Père d’Abel, une des victimes de Mohamed Merah

Alain de Peretti, Président de Vigilance Halal

Guillaume de Thieulloy, Président Salon Beige, Editeur

François Galvaire, Blogueur, Président de la Ligue de Gascogne et La Meute France

Roland Hélie, Président Synthèse Nationale

Pascal Hilout, Apostat de l’Islam

François Jay, Ligue de Gascogne, Bordeaux

Valérie Laupies, Conseillère Régionale Occitanie Général

Antoine Martinez, Président des VPF, Candidat à l’élection présidentielle

Nicole Mina, Conseillère Régionale Occitanie

Pierre Mylestin, Médecin Karim Ouchikh, Président du Siel

Abbé Guy Pagès, Prêtre du diocèse de Paris, animateur du site islam-et-verite.com

Christophe Pinna, quatre fois champion du monde de karaté

Général Christian Piquemal, Président du Cercle des Citoyens Patriotes

Olivier Roudier, Porte-parole Ligue du Midi

Richard Roudier, Président Ligue du Midi, Syndicaliste agricole

Nicolas Stoquer, Fondateur du Rassemblement pour la France

Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine

Pour signer cet appel : https://patrickjardin.fr/

Laisser un commentaire

JE SOUTIENS

La Meute France ne perçoit aucune subvention.

Vous pouvez aider l'association en faisant un don à partir de 1 euros.

la Meute France
NEWSLETTER
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic.
Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité ét d\\\'analyse.
View more
Cookies settings
Accept
Decline
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

L’adresse de notre site Web est : https://lameutefrance.fr.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Informations de contact

Informations supplémentaires

Comment nous protégeons vos données

Procédures mises en œuvre en cas de fuite de données

Les services tiers qui nous transmettent des données

Opérations de marketing automatisé et/ou de profilage réalisées à l’aide des données personnelles

Affichage des informations liées aux secteurs soumis à des régulations spécifiques

Save settings
Cookies settings
%d blogueurs aiment cette page :