contact@lameutefrance.fr

A ma sœur de combat, par Aurélie Laroussie

Ensemble nous sommes plus fort

 

 

 

3 ans et demi que mon téléphone sonnait… Maggy, Présidente du MPC qui avait entendu parler de mon mouvement (les Femmes des Forces de l’Ordre en Colère) et de la manif que j’allais mettre en place…

Ses premiers mots : « C’est énorme ce que tu fais pour nous, flics… Personne n’a jamais fait ça ! »

Elle m’avait proposé de suite de venir me chercher à la gare, de m’héberger, moi petite Lot et Garonnaise qui allait débarquer sur Paris et qui n’avait jamais foutu un pied dans cette ville  !
Elle a tenu ses promesses, comme d’hab ! Elle était vraie Maggy. Elle m’avait même préparé de bonnes lasagnes avec le vin italien et tout et tout !

Première rencontre, un vrai coup de foudre amical. Première manif FFOC le 27 avril 2017…

Tout le long du cortège, elle ne m’a pas lâchée. Elle avait quelques mois d’avance sur  les manifs faut dire… Elle m’a guidée, m’a motivée, m’a mise en garde contre les médias et tout le reste.
Elle assurait ma sécurité à chacun de mes déplacements. A chacune de mes manifs elle disait à ses collègues « Gaffe à Aurélie, on lâche pas la patronne ». Elle en avait les larmes aux yeux de voir ces femmes de flics dans la rue ! «  Putain que c’est beau elle disait…»
Et puis deux ans de discussions, de jour comme de nuit, deux années de combat côte à côte, de coups de gueules, de fous-rires, d’apéros, de fêtes ,de dénonciations des problèmes de la Police, d’aide de collègues et de leurs familles…

Premier plateau télé pour nous deux. On l’a fait ensemble sur France 5… Nous étions comme des gosses mais on était ensemble ! On allait déchirer comme on disait…

Ensemble on n’avait peur de rien ni de personne !

Une amitié fusionnelle était en train de naître. Tellement de points communs…

Elle du 1er février, moi du 2. Elle avait même acheté à Paris exactement le même ensemble que j’avais acheté à ma fille… On avait halluciné.

On en arrivait même à finir les phrases de l’autre et elle me disait souvent « putain tu me fais flipper ma sœur tellement on se ressemble ! »

Maggy c’était la flic de nuit, la Présidente le jour, enchaînant sortie du boulot, plateaux télé, interviews radio et secours aux collègues.

Maggy je l’ai vu maigrir à vue d’œil. Je l’ai vue malade mais à continuer à bosser pour son asso sans compter les heures !

Maggy, je ne l’ai jamais vue lâcher, ni se plaindre.

Maggy je ne l’ai jamais vue pleurer…

Moi je pleure aujourd’hui en écrivant ces quelques lignes que je n’aurai jamais cru écrire.

C’est dur une association. Ça vous bouffe… Ça l’a tuée ! L’asso mais aussi certains enfoirés qui un jour ou l’autre paieront…

Y’a pas que du bon dans la Police !

Ce 12 novembre 2018, mon téléphone s’emballe.

J’avais décidé de le laisser de côté ce soir là pour profiter de mon mari qui allait repartir. Je lui avais promis que je faisais une pause.

Et puis un appel, 22h38… Je me souviendrai de l’heure toute ma vie !

Mon ancienne vice-Présidente en pleurs. L’annonce du suicide de Maggy…

L’espace de quelques secondes je n’y crois pas, je me dis « Qu’elle est conne ! Elle fait un buzz cette folle… »

Et puis le sol se dérobe sous mes pieds…J’y crois pas…Je hurle !!

J’allume la télé. Des flash infos de partout, des centaines de messages… C’est fini.

2019, plus l’envie sans elle à mes côtés. Puis je repense à la promesse que je lui ai faite et je repars.

Mais ce manque, ces questions, ce pourquoi j’ai rien vu venir ? Pourquoi elle m’a rien dit nous qui nous disions tout entre « Présidentes », entre « Patronnes » « entre sœurs de cœur » ?

Je ne le saurai jamais !

La seule chose dont je sois sûre, c’est de ce qu’elle était.

Honnête, droite, humaine, engagée et fière de sa famille qu’elle aimait tant.

Fière d’être flic.

Fière de ses collègues !

Si belle tant physiquement que moralement ;

Ce manque, ce vide, ces appels qui ne viennent plus, je ne les souhaite à personne…

On se retrouvera…

A toi ma sœur, et comme on disait à chaque fois qu’on se quittait : « J’t’aime, fan de toi… »

Aurélie LAROUSSIE
Présidente FFOC
Femmes des Forces de l’Ordre en Colère.

Une réponse

  1. François Galvaire dit :

    Un bel article Aurélie… Merci ! Tu reviens quand tu veux sur nos pages si tu veux faire passer un message pour les FFOC. La bise au barbu 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :