contact@lameutefrance.fr

Et ensuite ?

Ensemble nous sommes plus fort

Le meurtre de Mr Paty, professeur d’histoire, décapité en pleine rue pour avoir illustré son cours sur la liberté d’expression par des caricatures de Charlie Hebdo, a suscité bien des réactions. Il reste cependant en suspend l’inévitable question : Et ensuite, que fait-on ?
Passés l’émotion et le recueillement, il est bien naturel que les français attendent maintenant des réponses fortes, quelque chose qui démontrera que non, nous ne nous habituerons pas à vivre avec la peur, avec le terrorisme, mais que nous les combattrons avec toute la force nécessaire.
Il s’agit d’un enjeu capital : la sécurité de tous les français.

Mais cet enjeu nécessite de la part de la classe politique une volonté d’agir avec fermeté en cessant d’abord les effets « d’annonce » et les pseudo « mesures » qui ne sont rien de plus que des mesurettes aussi inutiles qu’absconses. Ainsi, il y a peu, Mr Blanquer impose l’apprentissage de l’arabe dans NOS écoles pour faciliter l’intégration. L’intégration de qui ? Des musulmans dans notre pays en étant encore plus communautarisés par la barrière de la langue, ou l’intégration des français dans une islamisation à marche forcée de la France ?

L’aveuglement ne stoppera pas le terrorisme.

Et la perte de contact des politiques avec les français mais surtout d’avec la réalité n’arrange rien. En septembre, les instances européennes ont voté un assouplissement supplémentaire à l’immigration sans aucune concertation avec les citoyens.

Des bandes de «mineurs isolés», dont il a été depuis longtemps établi que la plus grande partie d’entre eux ont dépassés la majorité depuis longtemps, sont laissées libre, sans aucun contrôle, de tuer, de violer, de voler. La violence, les crimes, la radicalisation, ont connu un bond à la hausse spectaculaire depuis les vagues migratoires et la signature du pacte de Marrakech, il suffit d’aller voir les chiffres pour s’en convaincre. Et il nous faudra en accueillir encore plus ?

Encore plus de haine contre les français et leur mode de vie ?

Encore plus de meurtriers en puissance ?

Encore plus d’islamisme intolérant ?

Nos soldats se battent pour rien lorsque l’on libère 200 djihadistes pour une convertie qui ne revient que pour faire du prosélytisme nauséabond avant de repartir en courant vers ses soi-disant geôliers. Et comme nous n’osons encore dire les choses, nous disons « geôliers », nous devrions dire « complices » !

Nos forces de l’ordre se battent pour rien lorsqu’elles sont lâchement abandonnées par une hiérarchie qui leur lie les mains en refusant leur droit à se défendre et à défendre les français, mais surtout en libérant les djihadistes, en victimisant la délinquance, en excusant les meurtriers et en refusant d’expulser définitivement les radicalisés.
En pratiquant la déchéance de nationalité et l’expulsion, en rétablissant la force de nos forces de l’ordre, en fermant les mosquées salafistes et en fermant nos frontières à l’invasion migratoire, nous retrouverions notre sécurité.


Choisissons nos migrants comme bien d’autre pays le font. Ceux qui envahissent la France aujourd’hui ne nous apportent rien de plus que vols, meurtres, viols et radicalisme.

Est-ce donc là la France que veulent les politiques ? Une France détruite ou errent des bandes de fanatiques tuant et lapidant les français, où les terres agricoles serviront de cimetières, où les églises brûleront sous les appels à la prière et les youyous frénétiques ?

Non ? Alors des actes ! C’est ce que les français attendent. C’est ce que nous attendons de vous : fi de paroles, des actes !

R.P

%d blogueurs aiment cette page :