Rassemblement de La Ligue du Midi

Roger PAQUET on 09/09/2018 11:48

1 septembre 2018

 Le 1er septembre 2018 dans les environs de Lunel la Ligue du Midi donnait sa grande fête annuelle de rentrée.

 Parmi les nombreux orateurs invités à s'y exprimer il y avait François Galvaire notre Président. Entre 25 et 30 loups étaient là, faisant éclater les couleurs de La Meute sous le soleil du midi, au milieu de participants. Un grand merci à tous pour leur engagement.

 Sous un soleil magnifique et formidablement accueillis par les gens de la Ligue, nous avons assisté à des discours, un repas, un concert privé et des ateliers, dans une union et une solidarité que l’on ne rencontre qu’entres gens de bonne compagnie.

 Au programme :

Mr Richard Roudier, Président de La Ligue du Midi, figure incontournable de nos milieux ouvre la journée devant une salle comble en rappelant les consignes de sécurité et de comportement. L’une de ces consignes restreignant fortement les prises de photos, cela explique la carence de celles-ci. Mais l’heure tourne et le programme est donné :

Olivier Roudier, porte-parole de la Ligue du Midi, fera la première prise de parole pour évoquer, notamment « l’affaire RAIH »

François Galvaire, Président de la Meute France, parlera de l'entente indispensable entre groupes Patriotes.

Stéphane Bissuet, Président du Bastion Social, nous parlera de son organisation et de leurs actions.

Richard Roudier, Président de la Ligue du midi, fera un état de La Ligue

Un petit « cours » de chant improvisé autour du « Se canto », chant traditionnel occitan

La coupure repas

Le concert privé des Brigandes, en avant-première de la sortie de leurs nouveau CD

Le général Piquemal, des Volontaires pour La France, prendra la parole sur le sujet du Bataclan, accompagné par Philippe Jardin, le père d’une des victimes des attentats.

Renaud Camus, Président du CNRE, nous entretiendra aussi sur la Bataclan et la venue du rappeur islamiste Médine

 Chacun des orateurs, avec son style, sa verve et son éloquence, a trouvé une salle de presque 250 participants attentifs, participatifs, bienveillants et amicaux, suivant les discours avec le sérieux nécessaire, s’emportant ou riant au rythme des tirades, applaudissant à tout rompre et scandant avec entrain tel ou tel slogan, répondant à l’envi et enivrés par des orateurs au verbe puissant.

 Et l’entrain est là lorsque Les Brigandes nous font partager leurs dernières chansons en avant-première, dont un « hymne » patriotique qui fait partie de leur dernier album.

 Le discours le plus émouvant est certes celui de Philippe Jardin. Pendant que ce père nous parle avec les mots d’un homme brisé mais non résigné, la concentration et l’émotion sont intenses. Chacun ressent, éprouve jusqu’à ses tréfonds la douleur partagée pudiquement. La colère aussi est là, on la sent envahir les corps, tendre à s’échapper, mais la dignité simple de l’homme impose son respect. Et c’est une « standing ovation », un tonnerre de 250 paires de mains qui éclate spontanément pour saluer ce père courage, son enfant perdue et toutes les victimes du 13 novembre.

 Ainsi, lorsque le général Piquemal lance un appel vibrant pour demander qui sera présent à la manifestation prévue les 19 et 20 octobre prochain afin d'interdire les concerts du rappeur Médine au Bataclan, c’est une majorité écrasante de bras qui se lèvent d’un seul coup, sans un regard, ni à gauche ni à droite, sans concertation ni hésitation. Tous les Patriotes, qu’ils soient de la Ligue, des VPF, de La Meute, du Bastion, du Siel, du RN ou des SOOF, tous se sentent à l’unisson pour répondre présent.

Et l’on voit l’union de tous devant un seul ennemi commun. Dans la tête de chacun, résonnent encore peut-être, les mots si justes de notre Président : … « Nous sommes le dernier rempart de la Citadelle Europe, si nous faiblissons, la Citadelle sera prise ! … […]… Celui qui combat à défendre la Citadelle, à nos côtés, est forcément un camarade… ».

Et tous sont heureux de voir autant de camarades à leurs côtés.

 Alors, quand Renaud Camus, avec une froide voix atone qui vous glace le sang, lance ; « Si les français acceptent ça (la venue de Medine au Bataclan), alors, ils accepteront tout ! », c’est un « NON !» presque unanime qui s’élève comme un coup de semonce avant l’orage, on sent la volonté de ne pas plier, de ne pas céder, de ne pas accepter que « l’on chante les deux pieds dans le sang des victimes » (FG).

 La fin de la journée approche alors que les patriotes de tout bord continuent de fraterniser, de nouer des liens. Les ateliers sur l’Islam, l’Afrique et la migration font le plein de participants attentifs, curieux, et l’on assiste à de sages classes studieuses sous le soleil déclinant du midi.

Nous avons pris congé des uns et des autres, avec la promesse de nous retrouver bientôt. En octobre bien sûr ! Et nous serons tous frères devant l’ennemi ! Unis pour défendre cette citadelle unique de l’Europe : la France !

 Avec François Galvaire, nous avons été invités par d’autres membres de La Meute afin de les rejoindre un peu plus loin, à un concert en plein air. Accueillis avec chaleur, « Batdaf est là ! » et salués par le chanteur d’un groupe qui nous dédie sa première chanson : « wolf pack » (la meute). On se détend, on profite de la fraîcheur bienvenue de la tombée du jour, de la musique et de la bonne ambiance. Mais, à tout instant, dans un renouveau de ferveur, notre « combat » reste présent, toujours quelque part dans un coin de nos esprits, au détour d’une phrase, avec, peut-être encore, le témoignage poignant d’un père venu nous parler de son enfant…

 Avec nos chaleureux remerciements à La Ligue du Midi pour leur accueil, leur bonne humeur et cette magnifique journée si pleine d’enseignements et si riche de rencontres.

 Et bravo à tous les membres de La Meute qui ont fait l'effort de ce déplacement et qui en ont été, je crois, largement payés en retour. Un merci particulier, sans les citer pour ne pas gêner leur modestie naturelle à ceux qui ont oeuvré pour cette journée en : faisant un film, participant à l'équipe de sécurité ou de service à table, trouvant un lieu pour planter les tentes, offrant à la vente (la somme collectée a été partagée entre La Ligue et La Meute) du matériel de sécurité etc. Ils ont donné une très belle image de notre association.

 BuckRogers

4 commentaires

Ou

Nicolas CHATEL le 15/09/2018 - 19:00

Parfait. Bravo et merci

Creton Maryline le 13/09/2018 - 14:22

Superbe reportage, rien à ajouter si ce n'est que tous (je pense) avons passé une belle journée entre amis

Mitchou evilo le 10/09/2018 - 09:11

Bravo et merci pour ce compte rendu

François Galvaire le 09/09/2018 - 12:01

Bravo et merci pour cet excellent compte-rendu.