Action de La Meute France à la mémoire du jeune sapeur-pompier décédé

Roger PAQUET on 10/09/2018 17:26

«Courage et Dévouement»

Suite à l’appel de notre Président, c’est à 7 Loups que nous avons porté une gerbe et quelques roses aux sapeurs-pompiers de Bordeaux. Après l'assassinat du pompier de 1ère classe Geoffroy Henry, La Meute France tenait à marquer d'une façon forte son soutien aux pompiers et à tous les services de secours.

Ce sont des sapeurs sympathiques et compréhensifs comme toujours, qui nous ont accueillis en étant touchés par notre geste symbolique.

 Lors des échanges, nous apprenons que nos amis au cours de l'année dernière ont eu une progression de 12% de leurs interventions. Soit 18000 interventions, rien que pour la caserne d’Ornano (Bordeaux centre). Dans le même temps il n'y a eu aucune augmentation d'effectifs.

 Quand on les écoute parler, ils expriment des sentiments divers, mélange d’abandon, de résignation et d’incompréhension quant au manque de moyens, de subventions et d’engagements pour les soulager dans leurs tâches. Ils ressentent difficilement l'absence de prise en compte par le pouvoir politique, des risques encourus par les Sapeurs-Pompiers,  ceci surtout lorsqu’ils interviennent en « milieu difficile», soit en zone de non droit, comme cela semble être le cas dans les quartiers du quai de Paludate ou de Bacalan (Bordeaux) où les agressions et autres « caillassages » sont fréquentes.

 Avec le dévouement qui les caractérises, et qui n’a d’égal que leur courage et leur profonde empathie, ces hommes et ces femmes qui vont chaque jour au-devant d’un danger réel pour porter secours, se sentent toujours plus abandonnés par leur hiérarchie et mal traités par une certaine fange de la population.

 Par un hasard certain, nous avons rencontré un jeune sapeur qui nous assure connaître le schizophrène meurtrier du 1ère classe Henry, pour l’avoir déjà hospitalisé alors qu’il travaillait à Marne la vallée… Il y a 8 ans !

Ce jeune soldat du feu, venu en Gironde pour trouver un cadre de travail plus serein, se retrouve aujourd’hui confronté aux mêmes types d’agressions dont il avait été victime auparavant en région parisienne ! Il faut dire qu'avec 450 agressions contre des pompiers en 2016 la grande Aquitaine est 1ère région du classement national en termes de nombre d'agressions annuelles...

 Notre conversation ayant été interrompue par un départ en intervention, nous saluons nos amis pompiers par un jeté de quelques fleurs sur leur camion. Inutile de dire qu’ils ont apprécié plus sûrement de recevoir des roses plutôt que des cailloux ou des parpaings !

C’est sur de chaleureux remerciements pour notre geste symbolique que nous quittons ces soldats … Nous nous séparons au son d’une nouvelle alerte, et d’un nouveau départ précipité vers ce qui est leur quotidien, si banal pour eux, si exceptionnel pour nous.

La viédo de notre action sur ce lien :

https://www.youtube.com/watch?v=5FVwLf7Y7ZI

BuckRogers


1 commentaire

Ou

Creton Maryline le 13/09/2018 - 14:17

Superbe reportage, et très belle action.